Home Sports La France par un trou de technologie

La France par un trou de technologie

115

Comme les plus grands favoris de la Coupe du Monde 2018, la France était attendue pour sa première sortie en Russie. Face à la rigueur défensive de l’Australie, les Bleus sont passés par des faits et pas par le jeu pour engranger leur première victoire (2-1).

Une première victoire dans le groupe C dont la tête lui est promise. Mais des doutes. C’est le sentiment général après la prestation des hommes de Didier Deschamps à Kazan. Tenus pat l’agressivité de l’Australie, les Bleus ne font pas mieux qu’un 0-0 sans saveur au terme de la première période. Par contre, ce sont les Gaulois qui auraient pu trinquer sur coup franc, point fort des Australiens, dès la 17è. Mais Hugo Lloris sort la parade pour éviter la douche froide à la France. Le seul réel frisson des 45 premières minutes. Insuffisant pour des Bleus décevants.

Au retour des vestiaires, les hommes de Van Marwijk ne lèvent pas le pied face à des Français encore en demi-teinte. Le salut viendra du service de Pogba pour Griezman. Ou plutôt de l’assistance vidéo. Car sur l’intervention de Risdon sur l’attaquant de l’Atletico Madrid, M. Cunha a recours à la VAR pour valider la faute puis, le penalty transformé par la victime (1-0, 58è). La technologie, les Socceroos n’en n’auront pas eu besoin pour égaliser. Mais un penalty, si. Sans danger apparent, Umtiti se croit au hand. Dans la surface et face à la plainte des Australiens, M. Cunha indique la faute. Jedinak pas dérangé par sa barbe prend cette fois Lloris à contre-pied (1-1, 62è).

Mais il était écrit que les nouvelles technologies autour du football moderne serviraient à la France prise à la gorge. Et c’est encore Paul Pogba qui force l’arbitre de la partie à utiliser, l’une d’entre elles. La Goal Line Technologie. La tentative de sombrero du milieu de Manchester United se transforme en lob. Le cuir ricoche sur la barre de Mathew Ryan avant de s’affaler derrière la ligne de but. La montre de M. Cunha vibre, le but est accordé, la victoire des Bleus sauve, pas les doutes autour d’un favori qui a perdu un peu de son statut. En attendant la prochaine sortie, face au Pérou.

Patrick GUITEY

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook