Home Sports La Côte d’Ivoire à la recherche d’un bon modèle de financement de...

La Côte d’Ivoire à la recherche d’un bon modèle de financement de son sport, un séminaire prévu à Grand-Bassam ce lundi

37
SHARE

Experts, secteur privé et ministères techniques se réuniront les 12, 13 et 14 juin prochains à Grand-Bassam lors du séminaire de réflexion sur les stratégies de financement du sport en Côte d’Ivoire afin de trouver des solutions adéquates au profit des fédérations et aux sportifs.

Dans un pays où le financement du sport -qui se traduit par la prise en charge des frais liés au financement des compétitions internationales, à la construction des infrastructures sportives et à l’octroi de subventions aux fédérations sportives pour le développement de leurs activités-, repose essentiellement sur l’Etat, il fallait un cadre d’échanges pour réfléchir sur la question même si ce dispositif, a permis un développement relatif du sport en Côte d’Ivoire depuis 1960 jusqu’à ce jour. Les titres et trophées remportés par les équipes nationales et les athlètes ivoiriens en sont le témoignage.

Cependant, ces succès cachent les nombreuses difficultés que rencontrent les fédérations et autres associations sportives dans la mise en œuvre de leur plan d’actions.

En outre, les effets conjugués de l’amenuisement des ressources financières de l’Etat et les besoins sans cesse croissants des fédérations sportives, ne permettent pas à l’Etat d’intervenir efficacement.

C’est pour cela que la tenue de cet atelier renferme deux raisons principales aux dires de M. Moumouni Sylla, directeur de Cabinet au Ministère des Sports et des loisirs. Il s’agit premièrement de dégager les meilleures stratégies au niveau du financement du sport en Côte d’Ivoire.

« En 2014, une loi sur le sport a été adoptée, mais les dispositions légales de cette loi renvoyaient à des décrets pour les modalités d’application, il fallait donc un séminaire avec l’ensemble des acteurs, partenaires au développement et experts compétents en la matière pour essayer de repenser ce système de financement du sport ivoirien » a-t-il justifié lors d’une interview accordée à Abidjan.net.

Ensuite, cette rencontre intervient dans le cadre de l’ambitieuse politique nationale du sport (PNS) qui s’articule autours de 6 grands axes mais qui nécessite également un financement : « Les composantes de la politique nationale du sport sont évaluées à 378 milliards de FCFA, mais où trouver l’argent ? » se demande-t-il, surtout quand la contribution de l’Etat s’amenuise de plus en plus.

L’Etat ivoirien, avec tous les problèmes qu’on lui connait ne peut, en effet assurer de façon totale le financement du sport, il faut donc songer à voir d’autres sources de revenues qui peuvent êtres des acteurs comme le secteur privé, les partenaires au développement ou même certains mécanismes de financement.
« Nous allons durant ces trois engager les réflexions avec tous les sportifs, le patronat, les experts, le ministère des sports et les ministères techniques afin de permettre à l’Etat et au ministère de tutelle d’avoir les moyens pour le financement de la politique nationale 2016-2020 » a conclu M. Moumouni.

Au cours du séminaire, des communications d’experts venus de pays étrangers dont la France et le Sénégal seront données pour asseoir un bon modèle de financement du sport en Côte d’Ivoire.

Atapointe

Source : abidjan.net