Home Sports Eléphants / Wilmots Marc (sélectionneur des Éléphants) : « Le brassard reviendra à...

Eléphants / Wilmots Marc (sélectionneur des Éléphants) : « Le brassard reviendra à celui qui a le plus de sélection »

1485
SHARE

A deux jours du match Côte d’Ivoire-Guinée au stade de la Paix à Bouaké, Wilmots Marc le sélectionneur des Eléphants a animé une conférence de presse le jeudi 8 juin 2017 à l’hôtel du stade de ladite ville . Si le match du samedi 10 juin 2017 demeure une priorité pour l’ensemble du groupe de Wilmots, la question relative au brassard de capitaine des Eléphants a été l’un des points majeurs. Sur le sujet, Marc Wilmots dit avoir trouvé sa solution. « A chaque match, le brassard reviendra au joueur qui a le plus de sélection parmi les onze entrants. Si ce joueur est remplacé ou blessé, c’est le 2e qui a le plus de sélection présent sur le terrain parmi les onze entrants qui prendra le brassard. Ce n’est pas le joueur ancien assis sur le banc qui entre qui sera capitaine. Ceci dit, je n’ai pas de capitaine fixe, j’ai plusieurs capitaines. Le brassard reviendra à celui qui a plus de sélection. J’ai le regard sur tout le monde », dira d’emblée Marc Wilmots, pour mettre fin à la polémique soulevée lors du match amical face à la Hollande. Wilmots Mars a aussi évoqué le cas de Yao Kouassi Gervais. « Son départ est dû à un problème familial. Sa femme serait enceinte à ce que je sache ». Avant d’ajouter qu’il prépare le match du samedi prochain. « Je ne m’attarde pas sur la défaite face au Pays-Bas ». Le sélectionneur national a précisé que le match contre la Guinée sera une occasion pour lui de détecter le talent de certains jeunes joueurs qui faisaient leur baptême du feu en sélection nationale lors du match contre les Pays Bas. « Que chacun prenne ses responsabilités. Il ne faut pas qu’un joueur croit qu’il peut tout régler. Dans le football, c’est un collectif. La porte est ouverte à tout le monde pour venir en sélection », a soutenu Marc Wilmots. Pour lui, les joueurs sélectionnés le jour du match seront ceux qui ont du rythme. « Nous avons eu très bon stage en Belgique dans les conditions idéales. Ayons confiance en nous et ensemble, nous ferons du football ivoirien, une référence à travers toute l’Afrique. La Côte d’Ivoire avait une très bonne équipe mais elle n’a pas anticipé le départ de celle-ci », ajoute-t-il.
Il a confié avoir vu de bonnes individualités lors du match face au Pays-Bas. «Sur le plan individuel, il y a des talents…mais j’ai aussi détecté un problème de constance chez les joueurs», a laissé entendre le technicien.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Source : abidjan.net