Home Société Six gendarmes déférés après la mort d’agents de pompes funèbres

Six gendarmes déférés après la mort d’agents de pompes funèbres

38
SHARE

Le Commissaire du gouvernement, Ange Kessy Kouamé, a annoncé mardi, l’arrestation de six gendarmes qui seront poursuivis pour « homicide volontaire » impliqués dans l’assassinat d’agents de pompes funèbres à Arrah (environ 174 km d’Abidjan au Centre-Est ivoirien).

«L’enquête ouverte est terminée. Les six gendarmes sont déférés depuis ce matin. Ils seront poursuivis pour homicide volontaire », a indiqué le commissaire du gouvernement face à la presse et en présence des familles des défunts.

Selon Ange Kessi, les vrais braqueurs étaient à pieds après leur forfait au cours duquel ils ont emporté près de 32 millions F CFA.

"Les gendarmes n’étaient pas du tout en légitime défense. Aucune des victimes n’avait une seule arme", a-t-il fait remarquer, révélant que l’enquête a démontré une exécution sommaire parmi les victimes.

"Le rôle des forces de défense et de sécurité n’est pas de tuer. C’est d’arrêter les bandits sauf en cas de légitime défense », a expliqué le Commissaire.

Six personnes identifiées comme employés d’une société de pompes funèbres sise dans la commune de Yopougon et en mission à Arrah, ont été abattus le 27 mai dernier par des agents de la brigade de gendarmerie de la localité qui les avaient pris pour des braqueurs.

tls/kam


Source : Africatime CI