Home Société Situation sécuritaire à Bouna: une mission gouvernementale s'est rendue sur place

Situation sécuritaire à Bouna: une mission gouvernementale s'est rendue sur place

216

Ce sont 611 éléments des forces de sécurité et de défense qui ont été déployés pour quadriller la zone Doropo-Bania-Vankoro-Kalamon. Cet effectif de la valeur d’un bataillon est renforcé par 400 hommes de l’Onuci. « La situation est relativement calme à Bouna, mais mitigée dans les villages aux alentours », soutient le colonel N’Goran Kouamé.

Plus de 20 morts et 1480 déplacés dont 900 enfants, c’est le récent bilan de l’affrontement entre la communauté Lobi et les communautés Malinké et Koulango de la ville de Bouna. Ainsi, dans l’optique de stopper l’hémorragie, le gouvernement a dépêché, le lundi 28 mars 2016, une mission d’évaluation de la situation sécuritaire conduite par Mme Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’Indemnisation des victimes accompagnée de Mme Aïchatou Mindaoudou, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies, et des généraux Soumaïla Bakayoko et Didier Loth respectivement chef d’État-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) et commandant des forces de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci).

Accueillie par Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement, fille de la région, par le général de brigade Gaoussou Soumahoro, commandant les Forces terrestres, l’honneur est revenu à Tuo Fozié, préfet de la région du Boukani, de faire un bref point de la situation à la délégation.

Félicitant les forces de sécurité et de défense ivoiriennes et les forces de l’Onuci qui ont permis de rétablir rapidement l’ordre, la ministre Mariatou Koné a indiqué qu’elle était mandatée par le Président Alassane Ouattara pour s’enquérir de la situation très préoccupante dans la région du Boukani.

Lui emboîtant le pas, Mme Aïchatou Mindaoudou, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en Côte d’Ivoire, a assuré que l’Onuci demeure aux côtés du gouvernement ivoirien pour l’aider à rétablir l’ordre total dans la ville de Bouna et ses périphéries, mais également à apporter l’aide humanitaire aux 1480 déplacés.
Suite à cette entrevue, les généraux Soumaïla Bakayoko des Frci et Didier Loth de l’Onuci se sont rendus au poste de commandement de l’opération ‘’Tranquillité scellée’’ où un point de la situation sécuritaire leur a été dressé par le colonel N’Goran Kouamé, chef des opérations.

Ce sont 611 éléments des forces de sécurité et de défense qui ont été déployés pour quadriller la zone Doropo-Bania-Vankoro-Kalamon. Cet effectif de la valeur d’un bataillon est renforcé par 400 hommes de l’Onuci. « La situation est relativement calme à Bouna, mais mitigée dans les villages aux alentours », soutient le colonel N’Goran Kouamé.

Pour le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, la mission est claire: « Il faut restaurer la sécurité dans la région du Boukani avec un effort sur les frontières ivoiro-ghanéenne et ivoiro-burkinabè. Il est impératif pour les forces de sécurité et de défense de freiner la progression de l’insécurité et de permettre aux populations de retrouver la quiétude. Voilà pourquoi nos forces doivent se projeter dans les campagnes », a indiqué le général Soumaïla Bakayoko.

Quant au général de division Didier Loth, commandant la force de l’Onuci, il a demandé une franche collaboration entre les forces de sécurité ivoiriennes et celles de l’Onuci. Avant de promettre le renforcement des effectifs par un détachement des forces spéciales sénégalaises les jours à venir.

Alain Zama

Africatime CI