Home Société Séminaire international sur la critique d’art: Une vingtaine de journalistes en formation

Séminaire international sur la critique d’art: Une vingtaine de journalistes en formation

63
SHARE

L’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (Ascad), par le truchement du domaine des Arts et cultures, organise un séminaire international de formation à l’attention de 22 journalistes culturels, dont 15 ivoiriens et 7 venus de pays de l’Afrique francophone, du 25 au 28 juillet 2016, à La Rotonde des arts contemporains, à Abidjan-Plateau. Durant 4 jours, les journalistes seront enseignés à la sève nourricière des maîtres de l’art, Ramon Tio Bellido (ancien secrétaire de l’Association internationale des critiques d’art, venu de la France pour la circonstance), Simone Guirandou (galeriste) et Pr. Yacouba Konaté (membre de l’Ascad). Les cours vont déboucher, jeudi en fin d’après-midi, toujours à La Rotonde, sur le vernissage de l’exposition baptisée «Diasporas» des artistes N’Guessan Kra (Côte d’Ivoire/France) et Pascal Nanpemanla (Côte d’Ivoire/Sénégal).

À l’ouverture de cette rencontre de formation des journalistes culturels, ce lundi 25 juillet, Pr. Aïdara Daouda, président de l’Ascad, a souligné l’importance du séminaire au niveau national, car, a-t-il fait savoir, la culture se présente comme une base de consolidation de l’unité nationale, et aussi l’unité dans toute sa diversité. «Le peuple ivoirien a besoin de connaître les richesses des autres peuples. Et l’art et la culture constituent le rapprochement des communes et des peuples», a-t- il soutenu. Selon l’académicien, les journalistes culturels, qui jouent un rôle prédominant dans cette approche, doivent être formés et bien formés. C’est pourquoi, a-t-il précisé, l’Ascad qui a décidé d’apporter sa modeste contribution à cette démarche, apporte son soutien, en impulsant une dynamique nouvelle au développement national. «Les journalistes doivent toujours être au devant de l’acte d’information des populations, en impactant la vie dans la société», a recommandé Pr. Aïdara, avant de déclarer ouverts les travaux de ce séminaire.

Quant au Pr. Yacouba Konaté, président du comité d’organisation du séminaire, il a souligné que cette session de formation des journalistes est un projet de l’Académie qui vient en alternance avec un des projets du domaine des Arts et Cultures. «Ce projet a plusieurs polarités dont l’exposition «Diasporas». Notre mode de fonctionnement nous permet de renouveler l’audience que nous avons en vue de rendre plus visibles nos activités et surtout nos sessions de formation», a-t-il relevé. Ramon Tio Bellido a prononcé la conférence inaugurale de la formation. Il a entretenu les journalistes sur le module «Panorama des grandes de l’histoire de l’art et de l’Occident». Et, dans l’après-midi, Simone Guirandou a traité du thème «Le langage plastique». Les hommes de médias seront également instruits sur les thèmes «Quelques repères dans l’art moderne et contemporain en Afrique» et «Les grandes expositions internationales».

DA

abidjan.net