Home Société Pavage des rues en Côte d’Ivoire: le député Zié crée 10 Gie...

Pavage des rues en Côte d’Ivoire: le député Zié crée 10 Gie à Yopougon

60
SHARE

"Education financière". C’est autour de ce thème que le député de Yopougon, Zié Daouda Coulibaly, a initié, le mercredi dernier, au Club Gandhi de la commune, un atelier de formation à l’intention de plus de 200 jeunes. Cette formation à laquelle les jeunes de la commune ont accordé beaucoup d’intérêt, a été principalement assurée par Tandian Seydin, Pdg de Wara groupe international, une institution de notation financière agréée en Afrique de l’ouest. Pour ce qui est du suivi et l’évaluation, ce sera l’affaire du cabinet de management Ivoire expertise conseil, dirigé par Coulibaly Sié Azaria. Les jeunes seront également suivis par Coris bank, sous la supervision de Mme Kaboré, chargée des épargnes dans ladite banque. Selon l’initiateur, l’atelier se fera chaque mois avec pour objectif de créer 10 Groupements d’intérêt économique (Gie) en vue de spécialiser les jeunes de Yopougon dans la fabrication et la pose de pavés dans les rues des différentes collectivités. Il s’agira, donc, pour lui, de donner de l’expertise aux jeunes de Yopougon en matière de pavage en Côte d’Ivoire à partir de sa commune. « La création de ces 10 Gie est dans la droite ligne de ma politique d’autonomisation des jeunes et des femmes de Yopougon » a dit le député Zié. Avant de donner quelques conseils aux jeunes. « Je superviserai personnellement cette opération. Soyez donc sérieux. Nous allons démontrer qu’au-delà des activités politiques, nous menons d’autres activités à caractère social et économique en faveur des jeunes et des femmes de la commune sans distinction de parti et de religion. Nous allons assurer ces séances de formation à travers des experts en la matière de sorte que d’ici 2020, nous puissions avoir des jeunes formés, entrepreneurs susceptibles d’abandonner l’idée “Rue princesse“ pour apporter leur contribution à la construction de notre belle commune » a-t-il ajouté. Les formateurs ont expliqué, pour leur part, aux jeunes que l’éducation financière est le socle de l’investissement et l’entrepreneuriat. D’où l’intérêt de la formation que leur offre leur député, soucieux de leur insertion socioprofessionnelle.

Source : abidjan.net