Home Société Inauguration du siège du SCAED / Sidi Touré: « Des jeunes sans...

Inauguration du siège du SCAED / Sidi Touré: « Des jeunes sans repères constituent un danger pour la nation »

121

« Tournez le dos à la violence », a demandé le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, Sidi Touré aux jeunes. C’était le lundi dernier lors de l’inauguration du siège de la Coordination nationale du Service Civique d’Action pour l’Emploi et le Développement (SCAED), en présence de nombreuses autorités politiques, administratives et coutumières, notamment le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Paul koffi Koffi, le chef d’Etat major Soumaila Bakayoko. Il a indiqué qu’aujourd’hui les violences induites par les jeunes les plus vulnérables méritent que l’on réfléchisse sérieusement aux réponses à apporter à cette situation. Car dira-t-il des jeunes sans repères, en quête de sens de leur vie, parce que marginalisés, constituent un danger pour la nation. Le SCAED a donc été créé le 26 novembre 2013 pour accélérer l’insertion sociale et professionnelle des jeunes de 18 à 30 ans, sans diplômes, sans qualification et sans titres professionnels, en voie ou en situation de marginalisation sociale par un processus de resocialisation. Laquelle resocialisation comprend entre autres, l’encadrement de type militaire qui consiste en l’instruction civique et citoyenne de ces jeunes, l’alphabétisation et l’éducation non formelle qui consiste à une remise à niveau académique des jeunes bénéficiaires, la formation professionnelle à travers le développement de l’employabilité des apprenants dans des filières porteuses. « J’exhorte les différents acteurs et partenaires de l’insertion socio-économique des jeunes à œuvrer dans une synergie d’actions pour renforcer les capacités du SCAED », a-t-il souhaité. Le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Paul koffi Koffi, représentant le Premier ministre, Kablan Duncan a insisté sur l’importance du civisme dans la vie des citoyens. Il s’est dit prêt à accompagner les jeunes dans leur formation. Quant au Dr. Coulibaly Djakaridja, coordonnateur du SCAED, il a affirmé que sa structure veut apporter une solution à l’incivisme des jeunes. M. Bruno Leclerc, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) a précisé que le SCAED permettra à 1200 jeunes de bénéficier d’un dispositif de resocialisation avant de rappeler que le SCAED est né de la coopération ivoiro-française, avec la signature d’une convention entre les deux pays le 18 mars 2013.

Rosemonde Kouadio

abidjan.net