Home Société Enseignement supérieur en Côte d’Ivoire : Comment le Pasres booste la recherche...

Enseignement supérieur en Côte d’Ivoire : Comment le Pasres booste la recherche scientifique

131

Le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (Pasres), un fonds ivoiro-suisse, organise du mardi 22 au jeudi 24 mars 2016 à l’Ecole normale supérieure (ENS), un atelier de formation des jeunes doctorants de l’UFR Biosciences de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody sur l’élaboration et la présentation d’un projet de Doctorat. Il s’agit là d’un atelier parmi les nombreux autres organisés par le Pasres dans le cadre de son programme d’activités au bénéfice de l’Enseignement supérieur. C’est, cet appui inestimable qu’a relevé Pr. Kati-Coulibaly Séraphin, DG de la Recherche scientifique et représentant la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à l’occasion de la cérémonie d’ouverture dudit atelier le mardi 22 mars 2016. Selon lui, le contexte actuel est marqué par un déficit important d’enseignants-chercheurs et par la réforme de l’enseignement supérieur avec le basculement dans le système LMD et l’introduction de l’enseignement en ligne. Des innovations, qui pour lui, suscitent chez les chercheurs, surtout les plus jeunes, un réel besoin de renforcement de capacités pour être à la hauteur des exigences d’un système rénové et compétitif. « Au regard de ces objectifs, nous nous réjouissons des initiatives entreprises par le Pasres qui visent à organiser des ateliers périodiques de renforcement des capacités des jeunes chercheurs des différentes universités de la Côte d’Ivoire », a-t-il salué. Pr. Kati-Coulibaly a rappelé en effet, que ce sont d’importants fonds que le Pasres met chaque année à la disposition de l’enseignement supérieur pour faire progresser la recherche nationale et ses retombées sur l’économie ivoirienne. Il s’est satisfait que « le Pasres ait compris qu’il n’y a de développement qu’en l’Homme. Un Homme qui doit être bien formé afin de maîtriser les sciences et la recherche, facteurs importants et incontournables de développement social et économique ».

Un contributeur important au développement du capital humain
Le DG de la Recherche scientifique a reconnu que l’action du Pasres est une contribution importante au développement du capital humain et de la qualité des ressources humaines, dont le pays ne peut se passer s’il veut être à la hauteur de ses ambitions de développement économique et social.
Avant lui, Dr. Sangaré Yaya, Secrétaire exécutif du Pasres, a indiqué que l’atelier du jour s’inscrit dans le cadre de la contribution de sa structure au développement du capital humain de la Côte d’Ivoire par le renforcement des capacités des doctorants. Il a affirmé que les retombées d’une telle formation devraient permettre aux 25 bénéficiaires d’élaborer des projets de thèse de grande qualité scientifique en vue de la soutenance, de proposer des articles scientifiques de grande valeur et de soumettre des propositions de projets de recherche doctorale.
Ce qu’il faut dire, c’est que depuis son démarrage en 2008, ce programme ivoiro-suisse a permis le financement de plusieurs projets de recherches. A savoir : plus de 114 projets financés, plus de 225 bourses d’étude et plus de 300 chercheurs bénéficiaires.

Olivier Guédé

abidjan.net