Home Société Déclaration du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire...

Déclaration du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI) relative à l’actualité dans le secteur des médias

76
SHARE

Les faits

La semaine du lundi 11 au vendredi 15 juillet 2016 a été marquée par divers événements importants dans le secteur de la communication et des médias en Côte d’Ivoire. Il s’agit en effet :

De la visite, les 11, 12 et 13 juillet 2016, de Madame le Ministre de la Communication, Porte Parole Adjoint du Gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine, dans plusieurs entreprises de presse écrite, numérique et radiophonique.
Du renouvellement partiel des collèges de conseillers de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) et du Conseil National de la Presse (CNP), ainsi que des Conseils de gestion de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP) et de l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC-Polytechnique) par le Conseil des ministres du mercredi 13 Juillet 2016
De l’assemblée Générale du Réseau des Radios des régions et communes de Côte d’Ivoire (3RC)
De la suspension par le CNP, du directeur de publication et de trois journalistes du périodique « La Tribune de l’Economie » pour fausses déclarations

Notre Position

Le Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), tient à féliciter Madame le Ministre de la Communication pour toutes ses initiatives en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des professionnels des médias de notre pays, et salue particulièrement ses visites de terrain qui lui permettent de toucher du doigt les réalités de l’exercice des différents métiers de la presse dans notre pays.

Le SYNAPPCI l’encourage à étendre ces visites au plus grand nombre possible des entreprises de presse écrite, numérique et audiovisuelle de Côte d’Ivoire, sur l’ensemble du territoire national, afin de se faire une idée nette des conditions de vie et de travail des professionnels des médias ivoiriens.

Le SYNAPPCI salue aussi le remplacement des conseillers de la HACA et du CNP dont le mandat était arrivé à expiration depuis Mai 2015, et espère que les nouvelles personnalités nommées dans ces deux structures de régulation du secteur des médias joueront pleinement leur partition en faveur de médias au service des populations et responsables socialement.

Le SYNAPPCI souhaite que dans la même veine, il soit procédé au renouvellement des membres du Conseil de gestion du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP) dont le mandat a expiré depuis la fin de l’année 2015

Le SYNAPPCI se félicite, en outre, de la tenue d’une assemblée générale d’une structure regroupant plusieurs élus locaux dont les collectivités exploitant des fréquences de radios, au moment où la question des salaires et de façon plus générale, du statut des travailleurs desdites radios est au cœur des préoccupations du gouvernement, suite aux instructions du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, visant à payer tous les travailleurs des radios de proximité conformément aux lois en vigueur.

Le SYNAPPCI tient, cependant, à dire que contrairement à ce qui a pu se dire ça et là, il n’existe, à ce jour, aucun vide juridique en matière de rémunération des travailleurs dans notre pays, quelque soit le secteur, y compris celui des radios de proximité.

En tout état de cause, le SYNAPPCI se tient à la disposition de tous pour apporter sa contribution à la prise de mesures consensuelles visant à consolider et à renforcer dans les radios de proximité, les droits acquis des travailleurs.

Le SYNAPPCI tient enfin à féliciter le CNP pour ses décisions prises dans le dossier de l’hebdomadaire « La Tribune de l’Economie » et espère que cette jurisprudence dissuadera désormais tous ceux qui travaillent à contourner la loi sur la presse pour des desseins inavoués. Le SYNAPPCI profite de cette occasion pour lancer un appel à tous les professionnels des médias pour qu’ils cessent d’être les complices de leurs bourreaux.

Fait à Abidjan, le lundi 18 juillet 2016

Pour le SYNAPPCI

Le Secrétaire Général
Guillaume GBATO

abidjan.net