Home Société Côte d’Ivoire: Dimbokro, un dozo et un bozo en possession d’armes de...

Côte d’Ivoire: Dimbokro, un dozo et un bozo en possession d’armes de guerre écopent de cinq ans de prison

202
SHARE

Des dozo 

- Vendredi 23 juin 2017- Deux fusils de guerre Mas 36, 90 munitions, trois fusils calibres 12, 24 balles refontes, un chargeur FSA, une torche frontale, une jumelle, 12 douilles de 7,5 mm, des treillis de FACI et de la police nationale, de nombreux amulettes et autres grigris, deux téléphones portables, un panneau solaire, tel est l’arsenal découvert par la gendarmerie en possession de Diarra Drissa, 56 ans, et Mamou Komou, 44 ans, se réclamant respectivement de profession chasseur traditionnel « Dozo » et pêcheur traditionnel « Bozo ».

Résident l’un à Bayota (centre-ouest) et l’autre à Taabo (centre), les deux « amis » se sont retrouvés dans la localité de Kouadio Ettienkro (situé dans le département de Dimbokro) sur invitation d’un certain Bamba Lacina détenteur d’un véhicule de type 4x4, pour disent-ils chasser un buffle qui troublerait la quiétude d’un cultivateur.

Mais leur allure suspecte a interpellé des villageois qui ont alerté la gendarmerie. De plus, la découverte de toutes ces armes de guerre dans la voiture de type 4x4 dont le propriétaire a pris la fuite, ont suffi à constituer des charges contre eux en justice.

Devant le tribunal correctionnel de Dimbokro (centre), dans son audience du mercredi, la thèse de la chasse de buffle avec un tel arsenal n’a pas pu convaincre son président, le juge Titi Boh Aristide, qui les a condamnés à cinq ans de prison, après les avoir reconnus coupables pour association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes de guerre.

Pour rappel, les chasseurs traditionnels « dozo » avaient été sommés par les autorités d’arrêter de se substituer aux forces de l’ordre au lendemain de la crise postélectorale et de retourner à leurs activités culturelles habituelles au nord du pays.

Casimir Boh, Abidjan 


Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)


Source : Koaci