Home Société Côte d’Ivoire : une semaine après son ouverture, le concours de CAFOP...

Côte d’Ivoire : une semaine après son ouverture, le concours de CAFOP enregistre plus de 11 000 inscrits

784
SHARE

L'affluence ne faiblit pas devant la caserne des sapeurs-pompiers militaires d'Adjamé (au centre d'Abidjan) où sont vendues depuis le 09 janvier dernier, les pochettes pour les potentiels candidats au concours d'entrée dans les Centres d'animation et de formation pédagogiques (CAFOP) des instituteurs.

Plus de 11.000 aspirants à la fonction d'instituteurs adjoints se sont déjà inscrits une semaine seulement après l'ouverture de ce concours par le ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle le 09 janvier dernier. Ce mardi, peu avant la mi-journée, l'un des derniers candidats à se procurer sa pochette était le 11.387 ème postulant à ce concours.

Le parcours pour se procurer ce premier document indispensable à la participation au concours est un véritable acte de persévérance. La longue file de candidats s'étend de l'entrée de la caserne des sapeurs-pompiers militaires jusqu'à quelques mètres du portail du quotidien gouvernemental Fraternité matin où se trouvait la queue du rang peu avant midi.

Tous avec le même objectif, se procurer la pochette qui coûte 28000 FCFA avant la date butoir de vente de ce premier sésame au concours fixée au 04 mars 2017. « Je suis là depuis 8 heures. A mon arrivée, le rang était déjà assez long. C'est ce qui justifie que c'est à 10 heures que j'ai pu acheter ma pochette. Mais le monde que vous voyez actuellement ne sera rien comparé à ce que vous verrez dans une ou deux semaines quand on tirera vers la fin», informe un habitué des concours qui a requis l'anonymat.

A côté de cette longue file, des vendeurs de documents relatifs à la préparation au concours, proposent leurs articles aux potentiels candidats. Pour cette session 2017 du concours d'entrée dans les CAFOP, seuls les titulaires du Brevet d'études du premier cycle (BEPC) âgés de 18 à 36 ans au 31 décembre 2016 pourront concourir.
Au terme d'une formation théorique et pratique de trois ans, au lieu de 2 ans comme par le passé, les admis seront affectés à la fonction d'instituteurs adjoints. Les visites médicales de ce concours débutent ce mercredi à l'antenne de la fonction publique de la même commune d'Adjamé et ce, jusqu'au 15 mars prochain.

Par ailleurs, une régionalisation du concours, innovation majeure de cette session 2017, est introduite par les autorités éducatives. Les centres de composition sont en effet, délocalisés en régions.
« 6 villes notamment, Abengourou, Abidjan, Gagnoa, Korhogo, Man et Yamoussoukro abriteront les centres de composition. A chacune de ces capitales régionales, sont rattachées des directions régionales et départementales environnantes. Le choix d'une Direction régionale de l’éducation nationale (DREN) pour le dépôt de son dossier implique que le candidat composera dans la capitale régionale de rattachement de ladite DREN», précise une note d'information du ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle.

Hormis l'achat de la pochette et les visites médicales, plusieurs autres étapes restent à franchir par les potentiels candidats à ce concours. Il s'agit entre autres, de la préinscription au CAFOP sur une plate-forme numérique dénommée e-pedago, le dépôt de la demande d'authentification administrative du BEPC dans un bureau de la poste de Côte d'Ivoire, l'établissement des autres pièces constitutives du dossier de candidature, le retrait de l'attestation de visite médicale, le paiement des droits d'inscription.
Le chemin reste à encore long pour ces milliers de candidats qui ne sont qu'à la première étape des conditions de participation à ce concours pour lequel 5000 places sont à pourvoir.


Africatime CI