Home Société Côte d’Ivoire: Un mort et 12 blessés dont trois militaires lors des...

Côte d’Ivoire: Un mort et 12 blessés dont trois militaires lors des manifestations contre la hausse de l’électricité (gouvernement)

63
SHARE

Une personne a été tuée et douze blessées dont trois militaires lors des manifestations contre l’augmentation des tarifs de l’électricité en Côte d’Ivoire au cours desquelles des locaux de la compagnie ont été incendiés, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné.

« Un mort, trois militaires et neuf manifestants blessés » lors des protestations devant des locaux de la Compagnie ivoirienne d’électricité, a dit Bruno Koné, face à la presse à l’issue d’un Conseil des ministres.

« 42 personnes ont été interpellées » par les forces de sécurité, selon M. Koné, évoquant « un bilan provisoire ».

« Toutes les personnes concernées pourraient être poursuivies à partir du moment où les faits sont établis qu’elles ont effectivement participé aux pillages et incendies », a-t-il prévenu.

Plusieurs manifestations ont éclaté dans certaines villes de la Côte d’Ivoire dont Bouaké (Centre) et Yamoussoukro (capitale politique) pour protester contre la hausse du prix de l’électricité. Plusieurs bâtiments administratifs pillés et incendiés lors de ces manifestations sont gardés depuis par les forces de sécurité.

Selon le porte-parole du gouvernement, plus de 7.500 forces de sécurité dont « 1.137 à Bouaké » ont été déployés sur « les sites qui pourraient être menacés ».

En janvier, les factures avaient connu une augmentation allant jusqu’à 50% contrairement aux 16% prévus par le gouvernement ivoirien.

Pour calmer la grogne, le chef de l’Etat Alassane Ouattara avait annoncé l’annulation de cet ajustement tarifaire du coût de l’électricité et demandé le remboursement du trop-perçu aux abonnés.

Mais les deux dernières factures distribuées par la CIE à ses abonnés semblent ne pas avoir prises en compte les décisions du chef de l’Etat, amplifiant davantage la grogne sociale dans le pays.

Pour M. Koné, les décisions du président ivoirien concernant l’annulation de l’ajustement tarifaire « ont été correctement appliquées » par la Compagnie.

En Côte d’Ivoire, l’Etat injecte près de « 60 à 80 milliards FCFA » par an pour subventionner le secteur de l’électricité, selon M. Koné.

LIB

abidjan.net