Home Société Côte d’Ivoire/ Un appel à dénoncer les pillards des violentes manifestations à...

Côte d’Ivoire/ Un appel à dénoncer les pillards des violentes manifestations à Bouaké

73
SHARE

Bouaké- Le commandant la 3e région militaire de Bouaké, le colonel-major Coulibaly Bamoro, invite les populations à dénoncer les personnes ayant perpétré des actes de vandalisme et pillé les édifices publics et privés lors des violentes manifestions qui ont eu lieu vendredi dans cette localité, pour dit-on, protester contre la compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), qui a opéré une double facturation de la consommation de ses clients.

« Que les populations ouvrent les yeux, mais qu’elles soient fortes pour dénoncer ouvertement aux forces ce qu’elles voient. Qu’elles ne se rendent pas complices de ce genre d’actes », a lancé, samedi, le colonel-major Coulibaly qui venait de prendre part à une réunion de coordination des différentes forces de défenses et de sécurité.

Par ailleurs, il invite les parents à encadrer leurs enfants à la maison et à leur donner de bons conseils. « Il faut que les parents jouent leur rôle, afin que la paix puisse régner dans notre cité », a-t-il exhorté.

Une manifestation supposée se diriger contre la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) s’était transformée en actes de vandalisme et de pillage de plusieurs infrastructures dont la préfecture de Bouaké, le service des assiettes des impôts et du cadastre, le conseil régional et l’agence NSIA banque. Suite à ces événements, des équipes de la police et du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO ont été déployées pour des investigations.

Un mur de la préfecture sans ayant perdu ses fenêtres vitrées après le passage de vandales
Un mur de la préfecture ayant perdu ses fenêtres vitrées après le passage de vandales

(AIP)

nbf/ask

abidjan.net