Home Société Côte d’Ivoire : Taxi Yango, la roulette russe?

Côte d’Ivoire : Taxi Yango, la roulette russe?

– Lundi 15 Avril 2019 – Trop tôt pour parler d’arnaque ou pire d’espionnage, mais une série de faits troublants constatés nous amène à nous interroger sur le service de taxi en ligne via application mobile de l’entreprise russe, Yango.
Le simple fait de voir son numéro de téléphone personnel s’afficher au lancement de l’application, une fois téléchargée et installée sur son téléphone, interpelle. Comment cette application réussi t’elle à récupérer le numéro de téléphone sans qu’au préalable il ait été saisi. Bien étrange pour ne pas dire suspect après avoir interrogé des spécialistes en programmation.
Vendredi, course à faire à Cocody, pas envie de prendre un taxi sans climatisation au regard de la chaleur ambiante mais surtout des embouteillages monstres au Plateau, notre lieu de départ, nous usons du service taxi « confort » de Yango.
Quelques minutes plus tard, au lieu de rendez vous géolocalisé, triste constat, une Toyota Yarris petit modèle, ancienne, cabossée de partout mais surtout aux vitres ouvertes.
Installés à bord avec cet amer constat en humeur, cette dernière sera accentuée quant, désolé, le chauffeur expliquera que sa climatisation est « gâtée ». Interpellé sur le fait de ne pas répondre à l’offre souscrite, il répondra « J’ai dit ça au bureau depuis mais on va réparer ».
Énervés, en sueur à l’arrière dans la chaleur, nous crierons à l’arnaque et tenterons d’expliquer au chauffeur que, conscient de la défaillance de sa climatisation, raison aurait voulu qu’il ne réponde aux courses du service « confort », bien évidemment plus cher, normalement au regard du caractère récent et climatisé du véhicule, que le mode taxi « normal ».
Nos remarques ne perturberont son flegme, sans honte aucune, il nous présentera un prix de 3700 Fcfa, prix d’un trajet en sueur entre la mosquée du Plateau et le quartier St Jean de Cocody, de quoi crier à l’arnaque totale. Dans les mêmes conditions, avec un taxi compteur arrangement, la course négociée nous aurait couté 1500 Fcfa.
Une semaine avant cette mésaventure, c’était un pick up de type Toyota Hilux d’une patrouille d’un ministre, reconnue par nos soins, qui nous servira de taxi Yango. Interpellé sur le fait d’avoir été reconnu, il sourira, tout en gardant, tout le long du trajet, son silence, démasqué qu’il fut d’user d’une voiture de service pour faire du commerce.
Verbatim, après trois semaines de test, c’est un sentiment de jouer à la roulette russe qui résulte de nos expériences Yango.
Amy Touré

Côte d'Ivoire : Taxi Yango, la roulette russe?

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook