Home Société Côte d’Ivoire : Quand MTN affiche l’illégalité en public

Côte d’Ivoire : Quand MTN affiche l’illégalité en public

Vues du message d’abus diffusé sur les écrans d’MTN jeudi à Abidjan (ph KOACI)

Côte d'Ivoire : Quand MTN affiche l'illégalité en public

– Jeudi 16 Mai 2019 – Pas facile quand on a des millions d’abonnés et quand on fait des milliards de bénéfices de payer des logiciels à quelques dollars mensuels pour des usages publics.

L’entreprise allemande teamviewer l’apprendra à ses dépends. Il y a un mois de cela, quand fut découverte la chose en pleine nuit sur les « télécrans » (écrans de propagande, ndlr) scintillants de l’entreprise sud africaine MTN qui décorent sa façade au Plateau, nous pensions à un malencontreux incident, un raté momentané mais depuis lors, au constat, il perdure.

Le géant de la communication mobile use illégalement d’un logiciel pour l’affichage de ses publicités vidéos diffusées sur les télécrans comme constaté par après lecture du message d’alerte à la fraude qui apparait depuis plusieurs mois en premier plan, lisible publiquement pour tout passant.

« C’est une session gratuite sponsorisée par www.teamviewer.com. Ces sessions sont gratuites pour un usage privé. Merci de jouer franc jeu ! », lit-on, on ne peut faire plus clair en la matière.

Le message de l’entreprise abusée et qui tient habilement à le faire savoir est ponctué par trois boutons qui ne sont pour excuser l’abuseur MTN. « Acheter une licence », « J’aime » et « ok ».

Fidèle à sa réputation avec les médias, contacté à maintes reprises, MTN ne répondra, nous laissant dans l’expectative de ses bien pales agissements.

Demain, ils viendront nous parler de leurs valeurs ou des biens faits d’actions de leur fondation, plus simple, apparemment, que d’être en règle avec ceux qui créent de la richesse par le numérique et qui tentent d’en vivre.

Enfin, MTN n’est pas le seul mauvais élève en la matière, situation similaire fut également observée sur les écrans géants de propagande de l’entreprise Solibra à Treichville.

Akissi Kouamé

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook