Home Société Côte d’Ivoire : Affaire chantre assassiné, le président de l’ordre des églises...

Côte d’Ivoire : Affaire chantre assassiné, le président de l’ordre des églises condamne et souhaite que l’enquête aboutisse

Guy Ablé (Ph )

–Dimanche 26 Mai 2019– « Il faut mettre de l’ordre dans les églises», c’est par ces mots que commence le prophète Guy Ablé.

Le Révérend Prophète François Ablé Guy, président de l’ordre de l’église de Cote d’Ivoire (ODECI) a animé une conférence de presse le samedi 25 mai au siège de l’organisation à la Rivera 2.

Il a condamné et exprimé la désapprobation du corps de Christ face à l’assassinat du chantre et a souhaité que l’enquête qui a débuté aboutisse afin que la vérité sur cette affaire éclate.

Le Prophète Ablé Guy a d’entrée lu une déclaration dans laquelle il a condamné cet acte ignoble et présenté les condoléances de sa communauté religieuse à toute la famille éplorée.

« Le corps de Christ est consternée par cette affaire, nous invitons les journalistes et les autorités à mener des infestations afin que la vérité éclate », dira le prophète Ablé Guy.

« Il faut que l’enquête aboutisse afin qu’on soit tous tranquilles », a poursuivi le prophète Guy Ablé dans son élan d’explication.

Pour lui cette affaire ternie l’image de l’église et des hommes de Dieu.

« Pour la nature des faits, le corps de Christ est indigné cela présente l’église comme un endroit dangereux, nous refusons cela c’est pourquoi nous réclamons que l’enquête aboutisse », dira le président de l’ODECI.

Le président de l’ordre de l’église a ensuite « condamné avec la derrière énergie » ce crime crapuleux commis dans une église sur le chantre Sylvio dans la nuit du mercredi au jeudi 23 mai 2019.

Dont une partie du corps a été retrouvé dans une église et sa tête dans une autre.

« Pourquoi l’église qui est un lieu sacrée de libération, de consécration est devenu un repère d’assassinats », a déploré le prophète.

Il a précisé que sa communauté religieuse ignore pour l’instant l’auteur de l’assassinat du chantre qui était allé faire une retraite spirituelle dans l’église et malheureusement il a été décapité.

« Nous ne connaissons pas les auteurs de ce crime crapuleux », a-t-il indiqué.

Il a appelé au calme les religieux et leur demande de laisser les autorités faire leurs enquêtes.

« A partir du moment où le théâtre de l’opération est une église, nous sommes en danger, ça fait peur. On sape notre moral, notre métier », a –t-il indiqué.

Invitant les religieux à la vigilance et à mettre l’ordre dans les églises en multipliant les contrôles afin que ce genre de faits qui ternissent l’image de de l’église ne se reproduisent plus, le prophète Guy Ablé a dit que les pasteurs sont les grosses victimes.

« Les Pasteurs sont de grosses victimes, nous sommes humiliés, ex-posés, nous sommes souvent condamnés par des faits qui ne sont pas vrais, il n’existe pas de pasteur meurtrier, un vrai Pasteur meurtrier n’existe pas », a précisé le président Guy Ablé François.

Rappelons que le Chantre Emmanuel Kanga a été assassiné dans la nuit du mercredi au jeudi 23 mai et son corps retrouvé dans une église à Marcory et sa tête dans une autre église.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook