Home Société Conflit intercommunautaire de Bouna : la sécurisation du département conjointement assurée par...

Conflit intercommunautaire de Bouna : la sécurisation du département conjointement assurée par les FRCI et l’ONUCI (CEMA)

77

Bouna – Le maintien de l’ordre dans le département de Bouna est désormais assurée conjointement par des soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), suite aux affrontements intercommunautaires qui ont fait une vingtaine de morts, la semaine dernière dans cette circonscription, a annoncé lundi le chef d’Etat-major (CEMA) des armées ivoiriennes, le général Soumaïla Bakayoko.

Le général Bakayoko a fait cette annonce au terme d’une « visite de compassion » de la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’Indemnisation des victimes, Mariatou Koné, et la cheffe de l’ONUCI, Aïchatou Mindahoudou, et la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, aux déplacés de cette crise, provisoirement logés au camp de l’ONUCI de Bouna et à la résidence du préfet de la ville.

Les FRCI dont le nombre passe de 500 à 700 hommes dans la zone, s’occuperont de la sécurité des campagnes, tandis que celle de la ville sera confiée aux forces onusiennes.

La ministre Mariatou Koné qui s’est réjouie du retour au calme « malgré quelques soubresauts constatés çà et là », a remis, au nom du gouvernement, plusieurs tonnes de vivres et de médicaments.

Aichatou Midaoudou a pour sa part regretté la survenance de cette crise qui, selon elle, peut mettre à mal la cohésion sociale, précisant que son organisation est disposée à accompagner les autorités ivoiriennes dans leurs efforts de ramener la paix dans la région.

Une rixe entre des agriculteurs et éleveurs à Panzarani, village situé à une quinzaine de Bouna sur l’axe Bouna-Doropo, avait dégénéré la semaine dernière en de violents affrontements intercommunautaires qui ont fait près de vingt morts et de nombreux blessés.

on/tm

abidjan.net

Commentaires Facebook