Home Politique Opposition ivoirienne: Sam l’Africain, "content" de réintégrer l’Alliance des forces démocratiques

Opposition ivoirienne: Sam l’Africain, "content" de réintégrer l’Alliance des forces démocratiques

Le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la patrie (NACIP), Sam Jichi dit « Sam l’Africain », s’est dit jeudi « content de réintégrer » l’Alliance des forces démocratiques (AFD, opposition) dont son parti avait été exclu après que son nom ait été dévoilé par erreur comme « témoin à charge » au procès de Laurent Gbagbo à la CPI.

« Je suis content de réintégrer l’Afd », a réagi M. Jichi qui a toutefois souligné que l’exclusion de la Nacip ne lui « avait pas fait plaisir ». Pour lui, cette exclusion aurait dû le concerner particulièrement et « pas (son) parti ».

Sam l’Africain a été réintégré jeudi au sein de cette coalition de 12 partis politiques de l’opposition, initiée par le Front populaire ivoirien (FPI, parti de Gbagbo), à l’issue d’une réunion de la conférence des présidents tenue dans la matinée.

Exclu début février après une fuite à la Cour pénale internationale qui l’annonçait comme témoin à charge, il a estimé que le bureau du procureur est « neutre » et qu’il est intervenu en tant que « témoin des faits ».

Premier à témoigner à visage découvert au procès conjoint de M. Gbagbo et de l’ancien leader des « jeunes patriotes », Charles Blé Goudé, Sam Jichi est rentré samedi soir à Abidjan.

Pendant son audition, du 07 au 19 mars, le président de la Nacip a présenté l’ex-chef d’Etat ivoirien comme un « démocrate » et un « père » pour lui, soutenant que les crimes commis pendant la crise postélectorale de 2010 « n’étaient pas planifiés ».

Lors d’une visite au domicile de Sam l’Africain, Michel Gbagbo, fils de l’ancien président, a salué lundi la « sincérité » du témoignage de cet Ivoiro-libanais à La Haye.

MYA

Africatime CI

Commentaires Facebook