Home Politique Côte d’Ivoire: Protestation contre le blocage lié à la commercialisation du cacao,...

Côte d’Ivoire: Protestation contre le blocage lié à la commercialisation du cacao, 6 producteurs blessés et 6 autres interpellés

258
SHARE

Un manifestant interpellé (ph) 

© koaci.com – Vendredi 17 Février 2017 – Des producteurs de cacao ont manifesté au Plateau, ce jeudi leur mécontentement face au «blocage lié à la commercialisation » de leurs produits.

Il répondait ainsi à l’appel du Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d'Ivoire (SYNAP-CI) présidé par Koné Moussa et de la Coordination nationale des planteurs de Côte d'Ivoire (CNPCI) de Bilé Bilé.


Ce sont des centaine de producteurs venus pour la plupart de l’intérieur du pays qui se sont réunis ce jour à la Sorbonne selon les organisateurs de ce mouvement de protestation qui devaient se rendre par la suite à la Caistab où est logé le Conseil café-cacao.

Malheureusement, ils seront bloqués dans leur élan par les forces de l’ordre après plusieurs tentatives infructueuses.

Et dispersés à coup de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre déployés sur le site de la Sorbonne où tous les planteurs étaient réunis.

Cette situation a été décriée quelques minutes plus tard par le SYNAP-CI au cours d’une rencontre avec la presse.

Son Président, Koné Moussa, a estimé que le Conseil du café-cacao (CCC) a déclaré la guerre aux planteurs face aux agissements des policiers.

«Nous allons porter plainte contre le CCC. La lutte ne fait que commencer, » a-t-il déclaré en lançant par la suite un appel à tous les producteurs, à toutes les coordinations à l'intérieur du pays pour bloquer les activités du CCC jusqu'à ce que le cacao stocké dans les magasins, dans les camions et aux ports soit payé.

Faisant le bilan de la répression des agents des forces de l’ordre, Koné Moussa a affirmé que 6 producteurs ont été blessés et 6 autres interpellés. «Nous étions 680 planteurs au Plateau, mais le reste des producteurs était en route pour nous rejoindre quand nous avons été gazés,» a-t-il précisé.

Pour rappel, le SYNAP-CI et le CNPCI ont déposé un préavis de grève illimité le 8 février dernier au ministère de l'Agriculture et du développement rural qui a pris en principe effet depuis hier.

Il sont soutenus dans leurs actions par le Syndicat national des agriculteurs de Côte d'Ivoire (SYNAG-CI) présidé par Soumahoro Moussa, le Collège national des producteurs de café et de cacao (CNPCC) et le Collectif des producteurs de café-cacao.

Wassimagnon, Abidjan 




Source : Koaci

Koaci