Home Politique Côte d’Ivoire: EDS s’inquiète des évènements de Béoumi «Ils sont de nature...

Côte d’Ivoire: EDS s’inquiète des évènements de Béoumi «Ils sont de nature à entamer gravement le tissu social déjà fragilisé»

Victime de brulure mercredi à Béoumi (ph KOACI)

– Jeudi 16 Mai 2019 – La plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) s’exprime sur les évènements survenus mercredi dans la Ville de Béoumi.

Dans l’attente de la véritable version quant à l’origine des événements pour lesquels nous devrions être ce jour situés, des affrontements entre les communautés Baoulés et Malinkés ont été signalés. L’on dénombre plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels.

A travers un communiqué transmis à KOACI, cette frange lige de Laurent Gbagbo tout en exprimant sa compassion aux victimes, condamne, avec force, ces affrontements communautaires et s’inquiète de la récurrence de ces événements qui selon elle, sont de nature à entamer gravement le tissu social déjà fragilisé par plus d’une décennie de crise politico-militaire.

Elle en appelle au calme, à la sérénité et invite toutes les parties concernées, les autorités administratives et traditionnelles locales à créer les conditions d’un dialogue intercommunautaire pour garantir la paix dans cette localité où la cohabitation pacifique des populations doit être privilégiée.

Enfin, EDS en appelle à la responsabilité du gouvernement à qui il incombe le devoir de créer, enfin, les conditions d’une réconciliation vraie et sincère entre les fils et les filles de ce pays qui a besoin de paix, gage d’un développement durable, comme l’indique la déclaration de son président, Georges Armand Ouégnin, transmise à .

Stephane Kipré également membre de cette coalition a pour sa part indiqué que les affrontements intercommunautaires de Béoumi viennent nous rappeler que la paix sociale est encore fragile.

« C’est pourquoi je ne cesse d’appeler à un dialogue politique national inclusif. Solidarité envers les blessés et les familles des victimes », a-t-il écrit.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook