Home Politique Côte d’Ivoire: Décès de Bechio, le FPI camp Sangaré salue la mémoire...

Côte d’Ivoire: Décès de Bechio, le FPI camp Sangaré salue la mémoire du grand serviteur de l’Etat, voici son parcours

367

Bechio

– Mardi 13 Février 2018 – L’ancien ministre de Félix Houphouët Boigny, Jean Jacques Bechio a disparu brutalement dans la nuit du dimanche à lundi dernier comme rapporté en exclusivité lundi matin par KOACI.

Les réactions ne se sont pas fait attendre du côté de la classe politique, et c’est le Front Populaire Ivoirien (FPI) , du camp Aboudrahamane Sangaré, qui a dans une déclaration parvenue à notre rédaction, qui salue avec déférence la mémoire du grand serviteur de l’Etat, de l’homme politique charismatique.

« Le Front Populaire Ivoirien s’associe pleinement à la douleur qui frappe la famille éplorée, l’assure de son soutien et de son ferme engagement à ses côtés durant ces moments de deuil où le FPI prendra toute sa place », a indiqué son porte-parole Boubakar Koné, avant de poursuivre.

« Le Front Populaire Ivoirien salue, enfin, avec déférence la mémoire du grand serviteur de l’Etat, de l’homme politique charismatique, courageux, digne qui a toujours assumé ses choix sans complexe ni faiblesse, souvent au prix de sa vie pour l’encrage de la démocratie en Côte d’Ivoire. Va en paix avec honneur et fierté vaillant combattant ! »

Pour rappel, Jean Jacques Bechio décédé à l’âge de 69 ans est diplômé de l’École nationale d’administration (ENA).

Il a occupé à l’âge de 34 ans au sein du gouvernement du premier président ivoirien, le poste de ministre de la Fonction publique.

Il a été ensuite ambassadeur de Côte d’Ivoire au siège de l’Organisation des Nations unies, à New York.

Membre du PDCI-RDA, il a rejoint le RDR d’Alassane Ouattara dont il avait été le conseiller spécial quand ce dernier était encore Premier ministre.

Exilé au Sénégal après avoir été arrêté pour ’atteinte à la sûreté de l’Etat contre le régime de Laurent Gbagbo en 2001, Bechio est revenu en Côte d’Ivoire en 2007 et fondé avec Zemogo Fofana, l’Alliance pour une Nouvelle Côte d’Ivoire (ANCI).

En 2010, il rejoint La Majorité Présidentielle (LMP) du candidat Gbagbo dont-il restera très proche jusqu’à la chute de ce dernier en avril 2011.

Comme tous ceux qui ont été pris à la résidence de l’ex chef de l’Etat, le natif d’Alépé a été passé à tabac avant d’être transféré à la prison de Katiola (centre-nord) d’où il sortira en 2012 après 20 mois de détention.

Outre sa qualité d’homme, Jean jacques Bechio était aussi un sportif et président d’honneur de l’Asec Mimosas.

Donatien Kautcha, Abidjan
L’appli Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.