Home Politique Côte d’Ivoire : Après le 6ème congrès extraordinaire, la JPDCI félicite ses...

Côte d’Ivoire : Après le 6ème congrès extraordinaire, la JPDCI félicite ses élus locaux et appelle à la remobilisation générale

– Mercredi 17 Octobre 2018 – La jeunesse du PDCI-RDA présente au 6 ème congrès de son parti tenu le 15 octobre 2018 à Daoukro , a produit une déclaration dont copie est parvenue à . Dans ce communiqué le service de communication a remercié les candidats élus du PDCI-RDA pour leur victoire et rappelé ses troupes à se tenir prêtes pour les futures batailles.

« Le bureau national de la JPDCI Urbaine félicite les nouveaux élus de son parti aux élections locales. Il s’est par ailleurs réjouit du grand triomphe du PDCI RDA qui en dépit des intimidations, des menaces et des débauchages de ses cadres a démontré une fois encore qu’il demeure le plus grand et solide parti politique de Côte d’Ivoire. » A déclaré le bureau national de la JPDCI à travers son service de communication pour qui le parti, hormis les fraudes massives et les menaces observées, est sorti largement vainqueur. En effet, pour la JPDCI, le parti septuagénaire reste incontournable et demeure toujours la plus grande formation politique du pays. Lui qui entend reconquérir le pouvoir d’Etat d’ici 2020.
La JPDCI a par ailleurs condamné les fraudes orchestrées lors de ces élections et tient pour seule responsable la Commission Électorale Indépendante (CEI) suite aux troubles ayant émaillé ces élections locales : « Il (le bureau national) voudrait en outre réitérer son indéfectible soutien aux candidats dont les victoires sont en train d’être spoliées par le régime d’Abidjan avec la complicité de certains membres de la Commission Électorale Indépendante (CEI). »

Le bureau national de la JPDCI appelle au-delà de sa jeunesse « toute la jeunesse ivoirienne à se remobiliser pour les futures batailles qui se profilent à l’horizon 2020. » Un appel à la vigilance a également été lancé pour faire barrage aux cas de fraudes en cours auxquelles se livre le régime de Ouattara.

Accusant le régime en place de dictature, il a signifié que si rien n’est fait, ce dernier se consolidera plus tard. D’où la naissance d’un éveil de conscience constant de la jeunesse ivoirienne par sa présence active en s’opposant aux dérives comme constatées lors de ces élections entachées de violences et d’irrégularités.
Cap est donc mis sur de futures actions en vue de préparer 2020.

Kouamé pour

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook