Home Politique Burkina Faso-Côte d’Ivoire : Lettre de Blaise Compaoré au président Kaboré qui...

Burkina Faso-Côte d’Ivoire : Lettre de Blaise Compaoré au président Kaboré qui « prend acte »

Marc Kaboré et Blaise Compaoré 

– Mercredi 17 avril 2019 – Le président burkinabé Roch Marc Christian a dit prendre acte de la disponibilité de l’ancien président Blaise Compaoré à soutenir la promotion de la paix et la cohésion sociale, selon un communiqué du porte parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou.

Le vendredi 12 avril 2019, le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a reçu une correspondance datée du 29 mars 2019 de l’ancien président Blaise Compaoré.

Selon plusieurs sources concordantes, cette correspondance aurait été apportée au président Kaboré lors d’une visite du ministre ivoirien Hamed Bakayoko qui était porteur d’un message confidentiel lors de son séjour.

Dans cette correspondance, M. Compaoré dit constater que depuis 2016 le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes meurtrières et récurrentes qui endeuillent la nation burkinabé.

Il présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Par ailleurs explique toujours le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, M. Compaoré y exprime sa solidarité au peuple burkinabé ers salué le courage,le dévouement et l’esprit de sacrifice des forces de défense.

Il appelle à la réconciliation des coeurs et des esprits de tous les burkinabé sans exception et sans exclusion et réaffirme sa disponibilité à soutenir toutes les initiatives en vue de la promotion de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de l’unite nationale.

Roch Marc Christian Kaboré a pris acte début cette correspondance et delà disponibilité de M. Blaise Compaoré, a conclu M. Dandjinou.

Renversé du pouvoir en octobre 2014, Blaise Compaoré, entre temps devenu ivoirien, vit depuis lors en exil en Côte d’Ivoire et est souvent accusé par les proches du régime Kaboré de n’ette pas étranger aux attaques terroristes visant le Burkina Faso, pour avoir nouer des contacts lors de son règne avec des groupes terroristes armés dont certains membres vivaient à Ouagadougou.

Boa, Ouagadougou

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook