Home International La députée Makhozi Khoza démissionne de l’ANC

La députée Makhozi Khoza démissionne de l’ANC

58
SHARE

En Afrique du Sud, l'une des voix dissidentes anti-Zuma de l'ANC vient de claquer la porte du parti.

La députée Makhozi Khoza a annoncé jeudi matin sa démission.

Elle avait été sanctionnée par l'ANC pour s'être prononcée contre le président lors du dernier vote de la motion de défiance et a souvent appelé à la démission de Jacob Zuma.

"Je suis venue dire au revoir à ce nouvel Alien et au parti corrompu qu'est l'ANC, je m'en vais".

Ce sont les mots de Makhozi Khoza, qui a annoncé ce matin démissionner du parti politique dont elle était membre depuis son adolescence.

Elle a aussi assuré qu'elle ne voulait pas avec des leaders qui "ont perdu toute crédibilité et légitimité".

Makhozi Khoza a poursuivi affirmant que si les membres de l'ANC étaient poursuivis en justice, la plupart d'être eux devraient abandonner leurs costards et se vêtir de la tenue de prisonniers.

"Ils ne danseront plus avec les loups et les hyènes", a-t-elle insisté.

Depuis des mois, la députée a appelé à la démission de Jacob Zuma et a été souvent critiquée pour s'être prononcée contre le chef de l'Etat.

Makhozi Khoza a été sous le coup d'une procédure disciplinaire, initiée par la branche régionale de l'ANC à laquelle elle appartenait.

Pour avoir tenu des propos critiques, elle a été menacée de mort.

En juillet dernier, elle avait reçu un SMS disant : "fais ce qui est le mieux pour toi et ta famille, il te reste 21 jours à vivre".

L'ANC, le parti au pouvoir depuis l'avènement de la démocratie, apparait aujourd'hui affaibli et n'a jamais été aussi profondément divisé au sujet du soutien à son président.


Source : B B C