Home International Gabon: l’agro-industriel Olam va suspendre un an le défrichement des forêts (ONG)

Gabon: l’agro-industriel Olam va suspendre un an le défrichement des forêts (ONG)

158
SHARE

Une multinationale de l’agro-industrie, Olam, s’est engagée à suspendre pendant un an le défrichement des forêts primaires du Gabon, l’une des grandes réserves de biodiversité en Afrique, a indiqué l’ONG environnementaliste Mighty Earth dans un communiqué reçu vendredi par l’AFP.

Partenaire du gouvernement gabonais, l’entreprise agro-industrielle de Singapour Olam s’est engagée « à suspendre tout défrichement de forêts au Gabon pour ses plantations de palmiers à huile et de caoutchouc pendant un an (une période qui peut-être prolongée) », s’est félicité Mighty Earth.

L’accord a été signé par le PDG d’Olam, Sunny Verghese, et le président de Mighty Earth Henry Waxman, précise Mighty Earth.

En retour, Mighty Earth « suspend pour un an son actuelle campagne contre Olam ».

« Nous espérons que cet accord avec Olam aura un impact direct sur l’habitat des chimpanzés, gorilles, et éléphants au Gabon (qui est un de leurs derniers refuges) », a commenté Etelle Higonnet, responsable des campagnes de Mighty Earth, dans un mail à l’AFP.

Publiée en février, une étude de l’Université américaine Duke (Caroline du Nord) a montré que des populations d’éléphants de forêt au Gabon ont chuté de près de 80% en une décennie à cause du braconnage. « Notre étude suggère que plus de 25.000 éléphants dans le parc national gabonais de Minkébé pourraient avoir été abattus pour leur ivoire entre 2004 et 2014 », précise John Poulsen, professeur d’écologie tropicale.

En décembre, Mighty Earth et une autre ONG, Brainforest, avaient estimé qu’Olam avait « déboisé depuis 2012 environ 20.000 hectares de forêts dans ses concessions gabonaises ».

Olam a avancé un chiffre supérieur -25.000 hectares-, précisant que cette superficie ne représentait que 0,1% des zones forestières du Gabon, et qu’il s’agissait « de forêts secondaires hautement exploitées et dégradées ».

Au coeur de l’Afrique centrale, le territoire du Gabon (267.667 km2) est recouvert de forêt à 80%. « Les dernières grandes forêts riches en biodiversité et quasi intactes comme celles que l’on trouve au Gabon sont précisément celles qui doivent être protégées contre l’expansion agro-industrielle », estime Mighty Forest.


Source : afriquetv.info

afriquetv.info