Home International Des troupes sénégalaises « prêtes à intervenir » à la frontière gambienne

Des troupes sénégalaises « prêtes à intervenir » à la frontière gambienne

59
SHARE

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir si Yahya Jammeh ne quitte pas le pouvoir mercredi à minuit.

Des forces sénégalaises ont pris position à la frontière gambienne et la franchiront à minuit si le président sortant Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir, a annoncé mercredi 18 janvier le colonel Abdou Ndiaye, porte-parole de l’armée, interrogé par Reuters. « Nous sommes prêts et attendons l’échéance à minuit. Si aucune solution politique n’est trouvée, nous entrerons », a-t-il averti.

Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir à Adama Barrow, vainqueur de la présidentielle du 1er décembre, et a décrété mardi l’état d’urgence. Son mandat s’achève officiellement mercredi à minuit.

>> À lire : En Gambie, l’état d’urgence accélère l’exode

200 soldats nigérians

L’armée de l’air nigériane (NAF) a par ailleurs annoncé mercredi avoir envoyé 200 hommes, des avions et un hélicoptère au Sénégal, pour faire appliquer la victoire d’Adama Barrow, dont l’investiture est prévue jeudi. « Ce déploiement est prévu pour déjouer toutes les hostilités, ou les manquements à la loi, qui pourraient survenir alors que la Gambie est actuellement dans une impasse politique », écrit Ayodele Famuyiwa, porte-parole de la NAF, dans un communiqué. De son côté, le Ghana s’est lui aussi engagé à contribuer à la force régionale.

Seydou Maiga Mboro, un commandant nigérien de la force d’intervention de la Cédéao, menée par le Sénégal, a confirmé sur la radio RFM que « toutes les troupes sont déjà en place » et sont « prêtes à intervenir ».

Le Sénégal a présenté mercredi un projet de résolution au Conseil de sécurité des Nations unies visant à autoriser la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays) à prendre « toutes les mesures nécessaires » pour assurer une passation de pouvoir en Gambie, selon un texte consulté par l’AFP. La Cédéao presse Yahya Jammeh de quitter le pouvoir, et l’a prévenu à plusieurs reprises qu’elle pourrait avoir recours à la force en dernier ressort.

Le président mauritanien, Mohammed Ould Abdelaziz, est arrivé mercredi soir dans la capitale gambienne Banjul pour rencontrer Yahya Jammeh, selon la télévision d’État. Cette médiation pourrait être la dernière opportunité de persuasion du président sortant pour qu’il quitte le pouvoir.

Avec AFP, AP et Reuters


afriquetv.info