Home Faits divers Un marché de téléphones-portables volés démantelé à Adjamé : Le recéleur et...

Un marché de téléphones-portables volés démantelé à Adjamé : Le recéleur et le cerveau arrêtés

Les policiers du district d’Adjamé ont été applaudis lorsque « Lampedusa » et « Couloir Gorge » ont été démantelés au Black market et à Gbegba des endroits d’insécurité à Adjamé. Mais, quelques jours plus tard, le même regain de vol à l’arrachée de téléphones-portables et de sac à main est signalé.

Les fonctionnaires de la Police redescendent sur le terrain. La brigade spéciale anti-délinquance du district d’Adjamé qui a, à sa disposition, d’importants indices vient d’identifier le nouveau marché de recels de téléphones portables volés. En effet, comme si le nouveau marché avait besoin d’être alimenté, les animateurs se sont donné à une véritable razzia dans la zone. En clair, un nombre record de téléphones a été arraché à leur propriétaire le mardi 4 et le mercredi 5 juin tôt le matin.

En plus des informations, les policiers s’appuient sur la vidéosurveillance installée dans leur zone. Vite, ils appréhendent Mahan H. Il « crache le morceau » et décrie T. Djakaridja comme son parrain. C’est-à-dire celui qui le tire d’affaires en déboursant de l’argent lorsqu’il est en difficulté. Le « Bazou » a été également maîtrisé par la Police. Il reconnait également comme recéleur Sanogo M. Il est lui aussi sur la longue liste dans le fichier des délinquants au district de Police d’Adjamé.

Le « Bazou » et Mahan ne se sont pas rendus facilement à la Police. Ils ont tenté de vendre chèrement leur peau à travers une course poursuite qu’ils ont engagée avec les forces de l’ordre dans les ruelles du quartier Marie Thérèse, précisément au « secteur Voyous ». Finalement ils abdiquent. Ce trio maléfique de voleurs de téléphones portables va être déféré au parquet. Il faut rappeler que dans le nouveau marché, plusieurs portables volés ont pu être retrouvés.

 

M’BRA Konan

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook