Home Faits divers Marcory Anoumabo : Un chantre décapité dans une église, le présumé meurtrier...

Marcory Anoumabo : Un chantre décapité dans une église, le présumé meurtrier se rend à la police

Le quartier Marcory Anoumabo est encore sous tension. Des riverains, encore sous le choc, ont même ôté l’enseigne de l’église évangélique La Cité du Salut. La police ainsi que quelques éléments de l’armée sillonnent le secteur pour prévenir d’éventuels débordements. Dans la nuit du mercredi 22au jeudi 23 mai 2019, le chantre Kanga Tanoh S. Constant a été tué dans ladite église. Il a été retrouvé sans tête.

Selon des informations recueillies sur les lieux, des cris ont été entendus par dame N.J. aux alentours de 4h du matin dans l’église évangélique La Cité du Salut située à Marcory Anoumabo. Le chantre de l’église, le nommé Kanga Tano S. Constant, 33 ans, est retrouvé mort et sans tête alors qu’il s’y trouvait pour prier. Il allait être consacré dans les jours à venir.

Aux dires de dame N.J. qui se trouvait dans l’église au même moment, un certain Ouangraoua Esaïe Patindé a été aperçu avec une machette en main. Ce dernier est un sans domicile fixe (SDF) qui vivait dans l’église avec l’autorisation du pasteur principal. Après son forfait, Il était introuvable jusqu’à ce qu’il se rende de son propre chef à la police aux environs de 17h. Questionné par la police, il désigne le pasteur en second de l’église comme étant le commanditaire de cet assassinat.

Alain B. Zadi (Stg)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook