Home Faits divers Koumassi : Un adolescent tué à coups de gourdin, son nombril tranché

Koumassi : Un adolescent tué à coups de gourdin, son nombril tranché

30

Le quartier « Houphouët-Boigny », ex- « Campement », dans la commune de Koumassi, a enregistré un crime odieux, qui marque forcément les esprits. Il s’agit de la mise à mort violente d’un jeune garçon, loin d’être majeur.

De fait, selon les informations données par nos sources qui informent, c’est tôt le matin du mercredi 19 septembre 2018, que des habitants du quartier découvrent sur leur territoire, le cadavre du jeune garçon traînant dans une rue.

Pendant que certains se laissent aller à des commentaires de tout genre, d’autres saisissent plutôt la police. Et des agents, notamment ceux du commissariat de police du 20ème arrondissement, se déportent sur les lieux, aux fins de constater les faits.

Au cours de ce constat, les flics remarquent que l’adolescent, un petit bonhomme mesurant 1m50 environ, a le corps marqué par des traces de violence inouïe. Ce qui apparaît qu’il a été battu à mort, à l’aide d’objets contondants. Précisément des gourdins. Et ses bourreaux ne sont pas arrêtés là. Ils lui ont carrément tranché le nombril. Donnant ainsi du relief au caractère cruel de leur acte.

Mais qui est donc cet adolescent tué horriblement ? Qui l’a tué ? Et pourquoi ? L’enquête aussitôt ouverte par la police s’intéresse justement à ces questions majeures, pour édifier sur tous les contours de ce crime. En tout cas, les agents de police devraient cravacher dur, pour éclairer sur le drame.

Vu que leur enquête de voisinage menée tout de suite n’aura enregistré que des langues de bois. En effet, tous ceux qui sont interrogés, se disent complètement étrangers à ces faits macabres. Tout au plus, on entendait que des « peut-être que…peut-être que… ». Rien de plus que des suppositions.

En attendant donc que les éléments de la police connaissent la vérité sur la mort ignoble de l’adolescent qui n’a pu être identifié, son corps est enlevé pour être conservé à la morgue.

Auteur: Linfodrome – Web-News

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site IMatin

 

Commentaires Facebook