Home Faits divers Insécurité: Des tueurs à gages lancés aux trousses d’un architecte, comment ils...

Insécurité: Des tueurs à gages lancés aux trousses d’un architecte, comment ils ont traqué leur victime qui a échappé à la mort

Selon les informations données par nos sources, il revient que nous sommes dans la nuit du lundi 11 mars 2019, quand après avoir terminé sa dure journée de travail, A.M, jeune architecte de son état, s’emploie à présent à regagner son domicile. Bien calé dans sa voiture, une rutilante « caisse » de bonne marque, l’homme empoigne le volant avec classe et le voilà parti.

Plus tard, nous sommes aux alentours de 22h, lorsque l’architecte arrive dans son quartier à la Riviera-Faya. Mais alors qu’il n’est plus véritablement loin de chez lui et qu’il marque un arrêt, A.M voit deux individus qui semblaient l’attendre, surgir soudainement.

A la vue de l’arme à feu que tient l’un d’entre eux, l’architecte comprendre que ça ne sent pas bon du tout. Croyant alors à des braqueurs ordinaires, il saute de sa voiture et commence à prendre la fuite à pied. Dans son entendement, ces quidams en veulent à son véhicule. Et il le leur laisse donc. C’est un bien matériel qu’il peut toujours acquérir plus tard. Mais là déjà, c’est mieux de sauver sa peau.

A la vérité, il se trompe sur toute la ligne. Car à ce moment-là, il entend derrière lui, des propos à faire froid dans le dos. « Nous ne sommes pas ici, pour une voiture. Nous sommes là pour toi ! On nous a envoyés pour te tuer ! ». Ce sont les propos de menace de mort assez claires, que lâche l’un des assaillants. Et joignant l’acte à la parole, le criminel armé ouvre le feu par deux fois, en direction de la cible. Atteint de plein fouet, l’architecte fuyant s’écroule.

Les malfaiteurs missionnés, heureux d’avoir accompli leur tâche, prennent aussitôt la fuite. Et à cet effet, ils s’engouffrent dans le véhicule de l’infortuné A.M et dégagent des lieux dans un crissement de pneus.

Mais apparemment, ces criminels qui l’ignorent encore, ont raté leur sinistre mission. Car des passants viendront découvrir l’architecte vivant et plutôt sérieusement blessé par balle. Notamment au thorax et au bras droit. Le sacré veinard de A.M est ainsi évacué dans une clinique de la place, où il est rapidement pris en charge pas les praticiens.

Alertés peu de temps après, des éléments de la police lancent un message-radio à toutes les unités d’intervention sur le terrain. Les invitant en cas de découverte, à immobiliser le véhicule de l’architecte et ses deux occupants illégaux. Ou carrément, neutraliser ces deux-là, au cas où ils feraient preuve d’une hostilité.

Plus tard, la voiture en question est découverte garée à Cocody-centre, à quelques encablures d’une église. Les deux individus suspects, eux, s’étaient déjà fondus dans la nature. Ils sont donc activement recherchés.

En attendant que ces derniers soient retrouvés par les agents des forces de l’ordre, on se demande qui a pu louer les services de tueurs à gages comme eux, pour descendre l’architecte ? Et quel péché ce dernier a-t-il pu commettre, au point d’être livré à des tueurs ? L’enquête policière en cours, le révélera certainement.

KIKIE Ahou Nazaire .  

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook