Home Economie L’outil numérique pour redynamiser la bancarisation dans les Etats africains au centre...

L’outil numérique pour redynamiser la bancarisation dans les Etats africains au centre d’un colloque

82

Un colloque portant sur le rôle de l’outil numérique dans la politique de bancarisation des états africains, se tient, mardi et mercredi, à Abidjan, indique un communiqué de presse transmis, mercredi, à APA.

Organisé à l’initiative de World savings Bank Institute (WSBI) et la Banque nationale d’investissement (BNI Gestion), ce colloque vise à mettre un accent particulier sur les aspects institutionnels réglementaires et à apprécier le rôle de l’outil numérique dans la politique de bancarisation des Etats africains.

Selon Mme Sakandé-Cissé Fatoumatou, Directrice générale de BNI Gestion ‘’l’accès universel aux services financiers est une priorité pour nous et notre objectif est de contribuer à hauteur d’un milliard d’individus supplémentaires qui devraient avoir accès à des comptes d’ici 2020’’.

24 pays cibles dont la Côte d’Ivoire ont été identifiés, selon Mme Cissé, pour atteindre cet objectif qui est un ‘’enjeu en matière de lutte contre la pauvreté’’.

‘’Les flux qui circulent quotidiennement sur le mobile payement, sont une piste de réflexion à explorer, si nous voulons booster la bancarisation dans nos Etats’’, précise-t-elle.

Pour Chris De Noose manager WSBI et Directeur général de l’Institut International des Caisses d’Epargnes et Banques de Détail, (réunissant près de 6000 institutions financières de toutes tailles et formes juridiques dans environs 80 pays du monde entier), ce colloque sur l’inclusion financière est une priorité.

‘’Il s’agit de donner accès aux services financiers à toutes les couches de la population, riche ou pauvre. « Nous voulons donner la possibilité à tout le monde d’ouvrir un compte, l’accès aux services financiers est très important pour l’épargnant. Car de fait, la pauvreté s’arrête où l’épargne commence » », a-t-il souligne.

Ce qui a fait dire à Mme Minatou Fanta Coulibaly, la représentante du ministre au près du Premier ministre en charge de l’économie et des finances que le sujet sur l’accès universel aux services financiers est au cœur de toute la stratégie du gouvernement.

‘’C’est de trouver les voies et moyens pour apporter les services financiers de base à la population. Toute une série de stratégies sera mise en place pour que chacun sache qu’il a droit à un compte. Vous avez les services qui sont offerts par les téléphonies mobiles qui montrent qu’il y à vraiment un intérêt de payer ses services un peu partout’’, a indiqué Mme Coulibaly.

Rappelant que le taux de ‘’bancarisation est de 20% dans nos pays’’, elle a souhaité qu’avec les nouvelles réglementations mises en place par l’Etat, ‘’les services financiers de base vont être accessible à tout le monde’’.

Plusieurs pays africains dont le Mali, le Sénégal, le Cameroun, le Togo… qui partagent avec la Côte d’Ivoire, ce même tableau sombre du niveau de bancarisation, participent au colloque.

HS/ls/APA

abidjan.net