Home Economie Grogne sociale contre les factures d’électricité: la CIE présente ses excuses et...

Grogne sociale contre les factures d’électricité: la CIE présente ses excuses et annonce des mesures

84
SHARE

« Compte tenu de la situation particulière que nous traversons, la CIE présente toutes ses excuses à sa clientèle pour ce désagrément ». Tels sont les premiers mots de Mathias Kouassi, Directeur Général adjoint du pôle distribution de la ‎Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE‬). Il s’est prononcé, ce vendredi 22 juillet 2016, au journal de 20 heures de la télévision nationale RTI 1.

Cette sortie est consécutive à la vague de protestation sociale liée à la hausse du coût de l’électricité et la réception de deux factures dans le même mois. « Bien que les dates limites de payement soient différentes et éloignées, nos clients ont pu avoir l’impression d’avoir une double facturation dans le même mois », a-t-il précisé. Aussi, la CIE annonce-t-elle des mesures pour apaiser la colère des populations. Premièrement l’annulation de la date limite de payement de la facture de juillet 2016 correspondant à la consommation de mai et juin 2016, objet de la contestation. Deuxième mesure, a-t-il poursuivi, « un étalement de la facture de juillet 2016 sera négociée avec les associations de consommateurs ».

Rappelons que le ministère de l’Energie avait informé de la hausse des tarifs de l’électricité de 6 à 10% en début d’année. Mais contre toute attente, de nombreux clients ont vu le coût de leur facture prendre l’ascenseur au-delà même de la consommation équivalente.
Ainsi, face à la grogne sociale de plus en plus récurrente dans le pays, le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara avait décidé, le 1er mai lors de la célébration de la fête du travail, d’annuler l’augmentation des factures d’électricité constatée par les abonnés. Malgré cette action, le coût des factures est toujours resté élevé.

Des manifestations ont éclaté depuis le début de la semaine à Yamoussoukro, Daloa et récemment ce vendredi 22 juillet à Bouaké, soldées par un mort dans cette localité et la destructions des locaux de la CIE, de l’administration locale et du siège de NSIA Banque.

Danielle Tagro

abidjan.net