Home Economie Eurobond 2017: Le premier ministre vend l’attractivité du secteur privé ivoirien à...

Eurobond 2017: Le premier ministre vend l’attractivité du secteur privé ivoirien à New York

25
SHARE

Abidjan - Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a présenté, mardi, devant la finance de Wall Street, à New York, l'attractivité du secteur privé ivoirien, dans le cadre de la mobilisation de ressources Eurobond 2017 visant à financer le Plan national de développement (PND) 2016-2020.

Selon le chef du gouvernement, la performance de croissance et de développement global enregistrée depuis 2010 s’explique en partie par le rôle majeur du secteur privé dans les investissements, grâce aux mesures du gouvernement qui ont amélioré l’environnement des affaires.

En effet, a-t-il relevé, le code d’investissement, notamment les mesures fiscales incitatives, a fait de la Côte d’Ivoire la meilleure destination dans l’espace de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA).

"En termes d’environnement des affaires et de compétitivité, la Côte d’Ivoire est l’un des pays les plus performants d’après le Rapport Doing Business de la Banque mondiale ces dernières années", a affirmé Amadou Gon, ajoutant que cette dynamique continue a pour objectif de permettre à la Côte d’Ivoire d’être dans le top 50 du classement mondial d’ici 2020.

Pour Amadou Gon Coulibaly qui aussi fait cas de la position de 7e pays en Afrique sub-saharienne et 99e parmi les 140 pays évalués dans le monde par le Global Competitiveness 2016-2017 du World Economic Forum, a indiqué que ce sont des efforts qui valent à la Côte d’Ivoire sa place de pôle de croissance et de hub sous-régional énergétique, de télécommunications, de transport aérien et de place financière dans l’espace UEMOA et où il faut investir.

Mettant l’analyse en perspective afin de démontrer à Wall Street que la Côte d’Ivoire est une excellente destination pour la finance internationale, le chef du gouvernement ivoirien a aussi présenté aux investisseurs quelques axes stratégiques pour le futur de l’économie ivoirienne. Il s’agit notamment d’adopter une politique dynamique de transformation des produits agricoles comme le cacao et l’anacarde et d’engager de grands travaux d’infrastructures devant créer des emplois pour la jeunesse et améliorer les conditions de vie des populations.

La mission, dénommée Eurobond 2017, prend fin vendredi à Boston, et vise à émettre des obligations en euros et en dollars afin d’obtenir des fonds devant accompagner le volet financement public du PND.

La mission a démarré le 1er juin, à Paris, avant de se retrouver à Munich, Francfort, Londres, à New York et enfin à Boston, rappelle-t-on.

kp

Source : abidjan.net