Home Economie Côte d’Ivoire: Téléphonie mobile, maintient de la date limite de ré-identification au...

Côte d’Ivoire: Téléphonie mobile, maintient de la date limite de ré-identification au 31 mars

253

Bruno Koné fin janvier dernier à Abidjan

– Mercredi 21 Mars 2018-  La date limite de l’opération de ré-identification des abonnés des téléphonies mobiles fixée au 31mars est toujours maintenue.

En réponse à des préoccupations d’opérateurs révélées mardi par KOACI, le ministre de la Communication et de la Poste a affirmé ce jour qu’il n’a pas eu d’autorisation du gouvernement pour proroger cette date.

Selon Bruno Nabagné Koné, le 31 mars, les personnes qui ne seront pas identifiées risquent malheureusement de se voir mise en restriction d’appel.

« C’est-à-dire qu’elles pourront continuer à recevoir des appels, mais elles ne pourront pas en émettre, et à partir du 31 mars ces personnes disposeront de deux mois supplémentaire pour régulariser leur situation, et garder ainsi leur compte, » a-t-il expliqué.

Le ministre a annoncé qu’à li’issue les deux mois, qui suivront le 31 mars, si ces personnes n’ont pas régularisé leur situation, évidemment la sanction ensuite est la coupure définitive et la perte du numéro.

L’appli Android avec les notifications en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Il a également rappelé que l’opération a démarré depuis le mois de septembre et une sensibilisation est menée en vue de permettre aux populations de s’identifier.

« Les opérateurs eux-mêmes font des campagnes qui sont intensives, l’artci, également fait campagne sur cette opération. nous savons qu’il y a des difficultés, mais en même temps, nous avons proposé des solutions par rapport à ces difficultés. En particulier, la première : pour ceux qui n’ont pas de pièces d’identités biométrique c’est de se rendre à l’oni et de demander une attestation d’identité,  » a déclaré M. Koné.

La deuxième solution qui est proposée c’est le parrainage.

« Vous n’avez pas une pièce biométrique, vous avez un cousin, un frère, qui lui détient une pièce biométrique, vous allez ensemble faire l’identification et lui se portant garant pour vous, » a conclu le ministre de la Communication qui ne s’est par ailleurs exprimé quant aux montant des pénalités que subiront les opérateurs pour les abonnés qui viendront se faire ré-identifier après le 31 mars.

Wassimagnon, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.