Home Economie Côte d’Ivoire: Situation des passations des marchés, baisse du taux des marchés...

Côte d’Ivoire: Situation des passations des marchés, baisse du taux des marchés gré à gré à la fin mars 2018

64

– Jeudi 24 Mai 2018-Deux (2) communications ont été adoptées hier en conseil des ministres.

La première est relative à l’adhésion de la Côte d’Ivoire à la Déclaration de Yaoundé relative à la lutte contre les flux financiers illicites adoptée en novembre 2017, en marge de la 10e Assemblée Plénière du Forum Mondial.

La Déclaration de Yaoundé met l’accent sur l’urgence pour les pays africains de s’engager résolument dans le processus mondial de lutte contre les transferts financiers illicites.
Elle appelle les pays africains et l’Union Africaine à l’action, pour lutter activement contre les flux financiers illicites.
Le Conseil a donné son accord pour l’adhésion de la Côte d’Ivoire à cette initiative et a instruit le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat à l’effet de prendre les mesures idoines pour traduire le soutien du pays à la Déclaration de Yaoundé et sa volonté de s’associer à cet élan international.
La deuxième communication est relative à la situation des opérations de passation des marchés publics au premier trimestre de l’année 2018.
A fin mars 2018, le montant des marchés approuvés s’élève à 169 milliards de francs CFA contre 208 milliards de francs CFA à fin mars 2017, soit une baisse de 18,8%.
En nombre, 303 marchés ont été approuvés contre 208 en 2017, soit une augmentation de 45,7%. 
Les procédures concurrentielles représentent 85,5% du montant des marchés approuvés au premier trimestre 2018 contre 87,9% en 2017.
Quant aux procédures non concurrentielles, elles représentent 13,8% du montant des marchés approuvés en 2018 contre 11,6% en 2017.
Les marchés de gré à gré représentent 4,3% du montant des marchés approuvés contre 9% en 2017.
La part des marchés attribués aux PME est passée de 10,3% à fin mars 2017 à 30,1% à la même période de 2018, soit une hausse de 19,8%.
Le délai moyen de passation des marchés est passé de 216,9 jours en 2017 à 107,9 jours en 2018, soit une réduction de 109 jours. 
Dans le cadre de l’amélioration de la gestion de la commande publique, des Cellules de Passation des Marchés Publics (CPMP) ont été mises en place au sein de tous les ministères et l’achèvement de cette opération permet, entre autres, la mise en exploitation du projet de dématérialisation des marchés publics prévue au second semestre 2018.
Wassimagnon, Abidjan 

Vous êtes abonnés Orange en Côte d’Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook