Home Economie Afrique: "C'est le privé qui contribuera le plus au développement (Ouattara)

Afrique: "C'est le privé qui contribuera le plus au développement (Ouattara)

78

L’Afrique a besoin du secteur privé pour relever ses énormes défis et assurer son développement, a affirmé lundi à Abidjan le président ivoirien Alassane Ouattara, misant sur un partenariat « gagnant-gagnant » entre les secteurs privé et public.

« C’est le secteur privé qui contribuera le plus à accélérer le développement économique de l’Afrique », a déclaré M. Ouattara en ouvrant l’Africa CEO Forum Awards, une réunion qui distingue les performances économiques des dirigeants et des entreprises en Afrique.

« Un partenariat gagnant-gagnant à long terme entre le secteur privé et le public permettra à nos économies de prospérer de façon pérenne », a-t-il poursuivi devant des chefs d’entreprises du continent dont Aliko Dangote, le roi du ciment nigérian et l’homme le plus riche d’Afrique.

Le président ivoirien a énuméré les défis « énormes » auxquels est confronté le continent: « une hausse du coût des financements, un environnement international morose causé par la forte chute des cours de matières premières, le terrorisme… ».

Pour y faire face, M. Ouattara a jugé « impératif » la création d’emplois pour les jeunes, « souvent malheureusement instrumentalisés par les terroristes ».

La Côte d’Ivoire, première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone, a rendu dimanche un hommage solennel aux victimes d’un attentat jihadiste sans précédent qui a fait 19 morts, la semaine dernière dans la ville de Grand-Bassam, une station balnéaire proche d’Abidjan.

M. Ouattara dont le pays a affiché un taux de croissance de « 10,3% en 2015 » (contre 8,5% en 2014) a également insisté sur le rôle joué par le secteur privé dans la transformation des matières premières.

« C’est ainsi que notre continent pourra créer encore plus croissance, plus de richesse et plus d’emplois (…) avec un secteur privé stimulateur d’innovation et de transfert de technologies » a-t-il souligné.

L’économie du continent africain devrait croître de 4,4% en 2016 et 5% en 2017, selon les chiffres de la Banque africaine de développement (BAD).

Le forum accueille mardi le président du Ghana, John Dramani Mahama, attendu lundi soir à Abidjan.

Africatime CI