Côte d'Ivoire : Le groupe hip-hop américain, Wordsmith à Abidjan pour promouvoir...

Côte d'Ivoire : Le groupe hip-hop américain, Wordsmith à Abidjan pour promouvoir la paix

41
SHARE
 
Wordsmith à leur arrivée à Abidjan (Ph)-

© koaci.com– Lundi 24 octobre 2016 –Le groupe hip-hop américain Wordsmith Search Wordsmith est arrivé à Abidjan pour promouvoir la paix et la réconciliation à travers la musique, indique ce lundi une note de l’Ambassade des Etats Unis dont copie a été transmise à KOACI.COM.

« L’Ambassade des Etats-Unis a le plaisir d’annoncer l’arrivée en Côte d’Ivoire de Wordsmith, un groupe de hip-hop américain dans le cadre de la célébration de Daniel Pearl World Music Days (Journées Internationales de Musique Daniel Pearl) », indique le document.

C’est en réponse à l’enlèvement et l’assassinat en 2002 du journaliste du journal « Wall Street Journal » Daniel Pearl par des extrémistes à Karachi, au Pakistan, Daniel Pearl World Music Days est un réseau international de concerts qui utilise le pouvoir de la musique pour réaffirmer son attachement à la tolérance et à l’humanité.

La célébration de cet événement cette année en Côte d’Ivoire sera essentiellement destinée aux jeunes autour d’un message axé sur la paix et la réconciliation.

Durant son séjour, le groupe Wordsmith Search Wordsmith dirigera plusieurs ateliers à Gagnoa et à Abidjan sur les fondamentaux et l’écriture du hip-hop à l’intention des jeunes.

Le groupe animera également un concert à la Place Bonwoli de Gagnoa le mardi 25 octobre à 16 heures et un autre concert le samedi 29 octobre à 16 heures au Centre National des Arts et de la Culture (CNAC) à Treichville.

Outre les membres du groupe Wordsmith Search Wordsmith notamment : Anthony Parker, Kareem Thompson, Henry Rose et Daniel Wachter, ces deux concerts gratuits, qui seront organisés en collaboration avec l’Association K’Art Center, mettront en attraction des artistes ivoiriens comme Nash, Defty, So’le Jazzy Rapper, Belmous, le groupe Lekiptip, Rageman et Tehui.

Donatien Kautcha, Abidjan

 
 
 
 
 


Koaci

Commentaires

commentaires