Home Société Le lycée Jean-Mermoz célèbre le droit à l’école et adapte son programme...

Le lycée Jean-Mermoz célèbre le droit à l’école et adapte son programme d’histoire-géographie au contexte ivoirien

30
SHARE

Abidjan – Le Lycée international Jean-Mermoz a présenté, vendredi, à la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, le résultat d’un travail collaboratif avec les lycées Classique, Moderne et Sainte Marie de Cocody portant sur le thème « C ton droit » pour promouvoir et sensibiliser à la scolarisation de tous les enfants ivoiriens.

Après avoir visité, au cours de l’année scolaire, l’EPP Ahua à Jaqueville et la Case des enfants de Children of Africa à Abidjan-Plateau, les équipes d'élèves participant à cette compétition ont projeté une vidéo de leurs travaux intitulée « Aller à l’école, un droit mal partagé » et offert à la ministre Kandia Camara le document définitif de leurs travaux.

Après le thème "Droit à l’école", cette année, le concours « C ton droit » sera consacré durant l’année scolaire prochaine au droit des enfants à la santé, toujours en collaboration avec la Fondation Children of Africa, annonce la direction de Jean Mermoz.

Par la suite, la coordinatrice de l’équipe d’histoire-géographie du lycée Jean-Mermoz, Dupont-Cornu Catherine, a présenté la synthèse du projet d’adaptation du programme de ces deux matières au contexte ivoirien mais qui ne dénature pas les critères de validation des résultats et diplômes du programme français. Il ressort des travaux réalisés que les programmes sont identiques à 100% au primaire et qu’il a été adapté à hauteur de 35% au secondaire.

Réalisé en trois ans, après la réouverture du lycée Jean-Mermoz, cette initiative vise à coller aux réalités de cette école internationale qui accueille 2000 élèves dont 30% d’Ivoiriens, 30% de Français, 30% d’étrangers et 10% de Franco-ivoiriens, selon son proviseur, Rousset Jean François.

Pour la ministre Kandia Camara, « ce noble et ambitieux projet », premier du genre du Réseau des écoles françaises en Afrique de l’Ouest, vise à « concevoir une éducation adaptée qui contribue à l’enrichissement, au dialogue entre nos cultures et nos peuples pour une compréhension mutuelle dans l’amitié et la solidarité » dans un contexte de conflits à travers le monde.

Pour elle, il s’agit de construire une éducation « digne » qui, « loin de diviser, cherche à rassembler ». Elle a souhaité qu’il serve d’exemple, promettant l’accompagnement de son département pour sa mise en œuvre en vue d’une école digne de l’émergence du pays en collaboration avec la France.

aaa/cmas

Source : abidjan.net