Home Société Le gouvernement accède à plusieurs revendications des syndicats de fonctionnaires

Le gouvernement accède à plusieurs revendications des syndicats de fonctionnaires

168
SHARE

Abidjan - Le gouvernement ivoirien a accédé, jeudi, à plusieurs revendications des syndicats de fonctionnaires, au terme du premier jour des discussions avec la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire et l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire, deux collectifs de syndicats qui sont entrés en grève depuis le lundi 09 janvier 2017.

Ces groupements syndicaux réclament, entre autres, le retrait de l’ordonnance n° 2012-303 du 04 avril 2012, portant organisation des régimes de pensions gérés par la Caisse générale de retraite des agents de l’Etat (IPS-CGRAE), le paiement du stock des arriérés liés aux mesures actées par le gouvernement en 2009, estimé à 249.6 milliards de FCFA.

Ils souhaitent également la revalorisation indiciaire de 150 points pour les emplois ne bénéficiant pas d’une grille particulière estimée à 21 milliards de FCFA, l’intégration des agents journaliers du secteur public à la fonction publique, le respect de la liberté syndicale (demande de prélèvement à la source des cotisations des syndiqués pour le compte des syndicats et la mutation des responsables syndicaux), rappelle-t-on.

Selon un communiqué signé du ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Pascal Kouakou Abinan, dont l’AIP a reçu copie, « sur les cinq (5) principales revendications liées aux régimes de pensions gérés par l’IPS-CGRAE, le gouvernement a marqué son accord sur quatre (4) ».

« Il s’agit du rétablissement du capital décès, soit 12 mois de salaire (payables au conjoint survivant), du rétablissement des allocations familiales, du rétablissement de la majoration pour famille nombreuse, avec la prise en compte d’un nombre maximum de 6 enfants, de 16 à 21 ans, de la jouissance immédiate de la pension de réversion sans condition », indique le communiqué.

Le gouvernement, dont huit membres ont pris part à ces discussions, donne également son accord pour « l’intégration des agents journaliers du secteur public à la fonction publique telle que déjà décidée par le Gouvernement et mise en œuvre en 2016 par l’intégration de 1000 agents journaliers. Le solde de 1800 sera intégré en 2017 et 2018, la liberté syndicale avec l’autorisation des précomptes à la source au profit des syndicats », ajoute le document.

Les discussions se poursuivront vendredi entre les deux parties. Intervenant sur le plateau du journal du soir de la télévision nationale, RT1, Pascal Kouakou Abinan a invité les fonctionnaires à reprendre le travail pour permettre aux discussions de se poursuivre dans un climat apaisé.

akn/tm

Source : abidjan.net

abidjan.net