La caravane nationale de la chambre des Notaires de Côte d’Ivoire s’ouvre...

La caravane nationale de la chambre des Notaires de Côte d’Ivoire s’ouvre à Abidjan

117
SHARE

Le Directeur de cabinet du ministre du Logement de la Construction de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Diabaté Kaladji a procédé ce mardi 24 janvier à Abidjan, a l’ouverture de la caravane nationale de la Chambre des Notaires de Côte d’Ivoire, dont le thème est : la consultation notariale, un service public, utile et gratuit.

Cette caravane, a expliqué la présidente de la Chambre des Notaires de Côte d’Ivoire Me Mahoua Koné, vise à sensibiliser et former les populations ivoiriennes à la culture de la sécurisation juridique. Il s’agira pour les Notaires, à travers cette caravane d’inculquer aux populations, la culture notariale qui veut que toute personne désirant poser un acte qui pourrait avoir des conséquences juridiques, aille consulter le Notaire. Il s’agira surtout de leur faire comprendre que consulter le Notaire pour avoir des conseils est une opération plus qu’«Utile», a expliqué Me Mahoua Koné.

Tout au long de cette caravane, les Notaires tenteront d’expliquer aux populations leurs droits et comment les exercer, l’utilité de la consultation notariale, les avantages d’un acte notarié, les domaines d’intervention du Notaire, le tarif des Notaires dont la méconnaissance jette un discrédit sur la notoriété de celui-ci et fait de lui un personnage dont on ne peut s’offrir ses services et enfin la localisation des Notaires en publiant la liste des Notaires exerçant sur le territoire national. Une autre mission assignée à cette caravane est d’apporter la contribution de Chambre des notaires aux efforts que le gouvernement ivoirien déploie pour vulgariser le Droit, a expliqué sa présidente.

Le vice président de l’union internationale du notariat latin (UINL), Me Mohamed Tchassona Traoré et le Président de la Commission Africaine du notariat (CAAF), Me Achite-Henni Abdelhamid ont salué l’initiative de la Chambre ivoirienne qui vise à « aller vers les populations pour leur faire bénéficier de l’expérience et l’expertise des professionnels du droit ». Pour Me achite-Henni, « le Notaire, c’est celui qui est non seulement à l’écoute des populations mais qui répond à leurs préoccupations ». Quant à Me Tchissona Traoré, il a souhaité que l’initiative ivoirienne fasse tâche d’huile à travers l’Afrique. Cette initiative devrait être perpétuée, a-t-il estimé, plaidant pour que pour les éditions à venir un plus grand nombre de chambres nationales soient invitées afin de s’inspirer du modèle ivoirien pour le dupliquer dans leurs pays respectifs.

Outre le district d’Abidjan avec ses 13 communes, la caravane sillonnera les localités de Bouaké – Korhogo – Daloa – Gagnoa – Man – Abengourou – Odienné et San Pedro. En dehors du palais de la Culture, où est érigé le village notarial abritant 6 stands consacrés aux Notaires qui pourront y donner des consultations juridiques tous les jours de 9h à 18h, les Notaires vont sillonner les communes Adjamé, Abobo, Attécoubé, Anyama, Cocody, Marcory, Treichville, Yopougon, Port-Bouet, Koumassi, Bingerville, Grand Bassam, à la rencontre des populations de ces communes, pour les sensibiliser et leur donner des réponses à leurs préoccupations sous la forme de consultations juridiques. Toutes ces consultations seront entièrement gratuites. Me Mahoua Koné a dit sa gratitude aux maires des communes du district d’Abidjan ainsi que les villes de l’intérieur qui ont accepté de ceder des locaux dans leurs établissements pour permettre aux Notaires de procéder aux consultations avec les populations.

La caravane qui a démarré officiellement ce jour avec la cérémonie d’ouverture à Abidjan va prendre fin le 4 mars 2017.

Le Notaire est défini comme étant un officier public assermenté, délégataire de la puissance publique, établi pour revoir les actes et contrats auxquels les parties doivent ou veulent conférer le caractère d’authenticité attaché aux actes de l’autorité publique et, pour en assurer la date, en conserver le dépôt, en délivrer des grosses et expéditions.

Elisée B.

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires