Crise dans l’agro-business : Entre déstabilisation et sérénité des sociétés / La psychose...

Crise dans l’agro-business : Entre déstabilisation et sérénité des sociétés / La psychose s’installe au sein des populations

179
SHARE

De la forte recommandation du gouvernement ivoirien à la vigilance et à la prudence, depuis le 28 décembre 2016, à l'arrestation des patrons de sociétés d'agro-business ces dernières heures, la crise dans ce secteur s'accentue.

En tout cas dans la pratique, contrairement à ce que le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, avait promis, à savoir « qu'il ne s'agit pas de supprimer ces activités mais il y a une absence de visibilité sur les risques encourus par les populations », l’Exécutif est passé à une vitesse supérieure avec une surveillance de comptes bancaires. Un gros décalage qui crée la psychose au sein de la population. La Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique (Dgtcp) a pris à son compte la détermination du gouvernement contre le phénomène. Elle a même dressé une liste de 18 entreprises qu'elle a décidé de canaliser. Ce sont : Monhévéa.com, Respiidiaworlgroup, Maktub-Ivagrop, Agribiznet, Poly Agrobiz, Monsuccès, Ivoire Champs, Afrique au Champ, Greenweb consultant, Agricash, Cifide (Agrofinance), Gram's Sarl, Agribio Sarl, AgrielIvoire, Self Agronomix, Sa Agro-Biz, Leader Investissements et Arthur Coconut Mill.

abidjan.net

Commentaires

commentaires