Home Société Cérémonie de dons d’équipements médicaux au FPPN par ONG Anedouo international: allocution...

Cérémonie de dons d’équipements médicaux au FPPN par ONG Anedouo international: allocution du Commissaire Divisionnaire kadjané Amouyé Jacques

89
SHARE

➢ Monsieur l’Inspecteur Général des Services de Police (IGSP),
➢ Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale(DGPN),
➢ Madame et Messieurs les Directeur Généraux Adjoints
➢ Monsieur le Président du Conseil d’Administration du F.P.P.N,
➢ Messieurs les Membres de la Commission de Surveillance et de Contrôle du F.P.P.N,
➢ Monsieur le Directeur Général de la MUGEF-CI
➢ Monsieur le Directeur Général du FPM
➢ Monsieur le Contrôleur Général à la retraite GONDO Troh Emile, Président de la Mutuelle de retraité de la Police Nationale (MUROPOCI)
➢ Messieurs le Directeurs Centraux de la Police Nationale
➢ Monsieur le Préfet de Police d’Abidjan et Mesdames, Messieurs les Commandants d’unités, les chefs de Districts et d’Arrondissements
➢ Madame Zézé Souassou Nicole, Présidente de l’Association ANEDOUO Internationale, Mesdames et Messieurs les membres de cette ONG.
➢ Monsieur le Président FERNAND BLEKA, Président International de AFRIJAPAN –AFRICASIA
➢ Madame BAGOU, Responsable des comptes institutionnels de la BOA-CI,
➢ Monsieur le Directeur Commercial de la société Immobilière ALLIANCES-CI
➢ Mesdames et Messieurs Distingués Administrateurs et Honorables Délégués du F.P.P.N,
➢ Mesdames les membres de l’Association Mutualiste des épouses de Policiers (AMEP-CI),
➢ Mesdames et Messieurs de la Presse, Chers invités,

C’est pour moi, un agréable plaisir de vous accueillir ici au siège du FPPN à l’occasion de cet important évènement qui marque l’expression de la solidarité, de la proximité, de la responsabilité d’une ONG Humanitaire à l’égard des Mutualistes de la Police Nationale.

Au nom du Conseil, je vous dis akwaba et Merci pour l’éclat que votre présence apporte à cette cérémonie pathétique et pleine d’émotion.

Merci à vous, Monsieur l’Inspecteur Général de Police, Monsieur le Ministre DJA Blé Joseph, Inspecteur Général des Services de Police (IGSP) pour avoir sillonné les services de police pour vivre le quotidien de ses hommes, les sensibiliser les policiers à savoir raison garder face aux récents remous au sein de la grande mutuette.

Merci Monsieur le Directeur Général pour votre sollicitude
Merci pour votre présence constante à ce rendez-vous pour la promotion et le développement du Fonds de Prévoyance de la Police Nationale, notre mutuelle,
Monsieur le Directeur Général,
Votre présence à cette cérémonie démontre toute l’importance que vous accordez à tout ce qui touche le Policier, sa famille et partant le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale. A la vérité, Monsieur le Directeur Général, plus proche collaborateur de votre prédécesseur, vous héritez de « La police Nationale mon corps » qui reste la symbolique même de votre engagement à faire prendre conscience à chacun de nous que notre environnement de travail doit être considéré comme la continuité de notre vie familiale, le prolongement de notre être. Et vous ne cesserez de travailler à l’amélioration des conditions de travail, de vie difficiles eu égard au manque de logements de fonction et de matériels suffisants pour accomplir au mieux les tâches à leur assignées.

A l’endroit de nos partenaires sociaux, nous témoignons toute notre gratitude à la BOA-CI, dont les diligences ont permis au FPPN de répondre aux attentes de ses mutualistes appelés à faire valoir leurs droits à la retraite ; à SAHAM-Vie qui, à travers un contrat d’assurance collectif de prévoyance et décès,

a permis au FPPN de mettre en exergue l’une des valeurs chères de la mutualité ; la proximité c’est-à-dire être présent auprès des adhérents dès qu’un sinistre survient, toucher l’adhérent jusque dans son intimité ; à SAHAM-CI, qui à travers un contrat d’assurance relatif aux accidents de la vie va soulager le FPPN en l’appuyant dans la prises en charge de frais médicaux des policiers victimes d’AVP ou blessés à l’occasion du service ;à la société immobilière Alliances -CI qui vient de nous annoncer la disponibilité d’environ 250 logements dans « Les Résidences Akwaba » sises dans la localité d’Anyama route d’Adzopé ;à AFRIJAPAN pour nous avoir permis de satisfaire 150 familles en vivres et non vivres constitués de sacs de riz, de vêtements de femmes et d’enfants. Et qui a décidé d’accompagner le FPPN dans son projet de construction d’un Centre Hospitalier à vocation sous régionale avant 2020.
Enfin, Merci à nos partenaires du jour :

Monsieur le Directeur Général,
Mesdames et Messieurs

Pour comprendre les actions que nous menons depuis 2014 et à les apprécier à leur juste valeur, il faut savoir ce qu’est une Mutuelle sociale, son objet et mesurer les performances du FPPN en se posant la question de savoir « le FPPN est-il en symbiose avec le monde d’aujourd’hui ou un anachronisme dans la société actuelle » ?

La 3ème catégorie d’opérateur d’assurance présente sur le marché de protection sociale complémentaire correspond aux mutuelles de santé ou mutuelles sociale. De façon générale, les mutuelles au sens du Code de la mutualité constituent des groupements de personnes à but non lucratif qui « mènent, notamment au moyen des cotisations versées par leurs membres, et dans l’intérêt de ces derniers et de leurs ayants-droit, une action de prévoyance, de solidarité et d’entraide, dans les conditions prévues par leurs statuts, afin de contribuer au développement culturel, moral, intellectuel et physique de leurs membres et à l’amélioration de leurs conditions de vie… »

Les mutuelles sont constituées sous la forme juridique d’associations entre des personnes qui ont la particularité d’être à la fois des assurés (qui cotisent et bénéficient de prestations) et des assureurs (qui participent à la gestion en application du principe démocratique « un homme, une voix ».

Ces personnes « s’engagent, grâce aux cotisations versées, à se garantir les unes les autres contre divers risques auxquels elles sont exposées ... ».

La définition juridique d’une mutuelle se poursuit par la précision du champ de leurs activités « les mutuelles peuvent avoir pour objets:
-Opérations d’assurances:
• Dommages corporels liés aux accidents et aux maladies;
• Engagements dont l’exécution dépend de la durée de vie humaine, verser un capital en cas de mariage, ou de naissance d’enfants, faire appel à l’épargne en vue de la capitalisation en contractant des engagements déterminés;
• Protection juridique (assistance juridique)
• Couvrir le risque de perte de revenus liés au chômage;
• Apporter leur caution mutualiste aux engagements contractés par leurs membres participants en vue de l’acquisition, de la construction et de la location ou de l’amélioration de leur habitat ou de celui de leurs ayants-droit.
-Actions de Prévention et de Protection (dépendance, handicap, famille)
-Action sociales + réalisations sociales, sanitaires et culturelle
• Créer, conformément à la législation en vigueur, des établissements ou services à caractère sanitaire, médico-social ou culturel
• Mener des activités économiques en vue d’améliorer les prestations servies à leurs membres dans le strict respect de la réglementation en vigueur en la matière.
-Participation à la gestion d’un régime maladie, maternité et de sécurité sociale + assurer la gestion d’activités et prestations sociales pour le compte de l’Etat et les collectivités publiques (OGD/CMU)

Monsieur le Directeur Général,
Mesdames et Messieurs,
La Cérémonie qui nous rassemble ce jour revêt un caractère éminemment important en ce qu’il s’agit pour le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale d’amorcer une phase importante de la restructuration de la gestion de réseau de soins des Policiers à travers la réception de cet important don de matériels d’équipement hospitalier.

Permettez que je résume en quoi le FPPN est une entreprise d’utilité sociale.
Sont considérées comme poursuivant une utilité sociale, les entreprises dont l’objet correspond aux conditions suivantes :
• Apporter un soutien à des personnes en situation de fragilité soit du fait de leur situation économique ou sociale, soit du fait de leur situation personnelle, de leur état de santé ou de leurs besoins en matière d’accompagnement social ou médico-social.
• Contribuer à la lutte contre les exclusions et les inégalités sanitaires, sociales, économiques et culturelles, à l’éducation à la citoyenneté, notamment par l’éducation populaire,

Monsieur le Directeur Général,
Mesdames et Messieurs

Lorsque nous rapprochons les actions entreprises par les instances dirigeantes du Fonds, nous pouvons dire sans risque de nous tromper que :
• A l’accablement individuel, à la détresse familiale, le FPPN a proposé une solidarité collective plus large (avec le contrat de prévoyance-décès par exemple),
• A la fragilisation au travail (maladie, accident, invalidité, naissance d’enfants, vieillesse….), le FPPN a répondu par la solidarité corporative et intergénérationnelle.

De manière à conclure que les réponses collectives et solidaires sont toujours nécessaires : la solidarité est et demeure une réponse aux défis des sociétés contemporaines.

Monsieur le Directeur Général,
Mesdames et Messieurs,

La prise en charge des policiers malades ou blessés en missions commandées. En effet, depuis 2001, le FPPN s’est substitué à l’Etat en prenant en charge les frais médicaux des Policiers blessés au cours des missions commandées ainsi que ceux victimes d’accidents de la voie publique. A ce jour, malgré de nombreuses actions récursoires, les comptes du FPPN restent déséquilibrés par le non recouvrement de plus de 2,9 Milliards.

Sans aucune subvention d’équilibre de l’Etat, et si le FPPN continue de se substituer à l’état en faisant peser à titre principal le fardeau de la prise en charge des Policiers malades en service ou blessés à l’occasion des missions, le FPPN ne cessera que d’exister.
La prise en charge entière des couts de réalisation de l’opération dite « Bilan biologique systématique des Policiers » dont les résultats été restitués en ce même lieu le mercredi 04 janvier 2017 à Mr le Directeur Général de la Police Nationale: le FPPN attend avec beaucoup d’impatience l’utilisation qui en sera faite par la Direction des Services de Santé de la Police Nationale.

La mise en fonctionnement de la Polyclinique du FPPN dont les premiers équipements notamment des lits médicalisés nous sont donnés aujourd’hui, participera à l’amélioration dans la prise en charge.

Demain, le FPPN poursuivra son développement avec :
• Décentralisation de la Direction des Prestations Médicales et Sociales du FPPN avec pré-positionnement d’une ambulance médicalisée par Préfecture de Police,
• Adoption du cahier des charges des prestations sociales et la Reforme des produits avec l’instauration du ticket modérateur dans la prise en charge médicale et du rachat partiel dans la gestion des épargnes,
• L’organisation de voyages d’agrément, excursions, colonies de vacances au profit des Policiers et de leurs ayants-droit,

• L’ouverture d’un centre de santé de tri pour désengorger le fonctionnement de la Polyclinique du FPPN en voie d’achèvement (95% travaux réalisés)
• La construction d’un restaurant moderne au sein du siège du FPPN,
• L’ouverture du super marché dit LA BOUTIQUE DU POLICIER
• Le FPPN a suivi avec beaucoup d’intérêt, l’élan de solidarité de Monsieur le Ministre d’Etat HAMED BAKAYOKO à l’égard des orphelins de la Police depuis quatre(04) années. Et en tant qu’instrument privilégié de Solidarité et de Sécurité Sociale de la Police Nationale, il envisage de s’investir progressivement dans l’organisation de l’Arbre de Noël afin d’en assurer le relais à terme.

Monsieur le Directeur Général,
Mesdames et Messieurs,
Dans la marche de notre pays vers l’émergence, les Policiers jouent un rôle majeur. Nous méritons d’être mieux situés quant à notre rôle, notre place.
Je ne voudrais pas clore mon propos sans inviter tous les policiers de Côte d’Ivoire à venir souscrire massivement aux produits qui ne pourront que bonifier leur bien-être social. Je les invite in fine avoir foi aux grandes reformes entreprises au FPPN qui est la mutuelle de tous.

Que tous les policiers s’en approprient et s’impliquent davantage dans sa gestion.

Que 2017 apporte à chacun de nous, Que Dieu inspire chacun à s’approprier les concepts du « vivre ensemble », de « l’ivoirien nouveau avec une police Citoyenne »

Vive la Police Nationale pour que vive le FPPN

JE VOUS REMERCIE

Source : abidjan.net

abidjan.net