Grogne sociale et militaire: Une organisation de la société civile ivoirienne appelle...

Grogne sociale et militaire: Une organisation de la société civile ivoirienne appelle au dialogue

55
SHARE

La Plateforme des organisations de la société civile ivoirienne pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (Poeci), a appelé jeudi le gouvernement à discuter avec "toutes les parties concernées" par la grogne dans l'armée et par la grève à la fonction publique, dans un communiqué.

La Poeci qui "souhaite que le gouvernement reçoive et discute avec toutes les parties concernées", l’a invité à prendre "l’opinion public à témoin sur l’issue des négociations et des décisions prises", selon la note.

Le 06 janvier, un mouvement d’humeur des militaires est parti de Bouaké avant de s’étendre le 07 janvier à Abidjan et d’autres villes de l’intérieur du pays, pour réclamer "le paiement de primes et une augmentation de salaires".

Le 9 janvier, la plateforme des fonctionnaires et agents de l’Etat a lancé un mot d’ordre de grève de cinq jours pour réclamer entre autres le paiement du stock des arriérés de salaire et le retrait du décret portant abattement des pensions de retraite, avant de reconduire le mouvement pour une semaine.

Face à la grogne qui s’est étendue à d’autres corps de l’armée, le président ivoirien Alassane Ouattara a "instruit" le ministre de la défense et les chefs des grands commandements (armée, gendarmerie, la police…) à initier des rencontres avec toutes les composantes des Forces de défense et de sécurité, "afin de recenser toutes leurs préoccupations".

S’agissant de la grève des fonctionnaires, le gouvernement a entamé jeudi des discussions avec les syndicats du secteur public pour faire des propositions sur leurs revendications.

La Poeci appelle "toutes les parties prenantes à la retenue et au respect des institutions établies librement par le peuple souverain" en attendant l’issue des négociations.

ROK

Source : abidjan.net

abidjan.net

Commentaires

commentaires