Home Politique Côte d’Ivoire: Bruno Koné assure que l’Etat a acquis des MI 24...

Côte d’Ivoire: Bruno Koné assure que l’Etat a acquis des MI 24 pour sa sécurisation

109
SHARE

Des hélicoptères de combat russes MI 24 en patrouille mercredi dans le ciel ivoirien

  – Mercredi 7 Juin 2017 –A les voir patrouiller dans le ciel depuis deux semaines on se demandait bien quand est ce que les autorités allaient l'annoncer officiellement. C'est chose faite depuis ce jour et l'acquisition de MI 24 par la Côte d'Ivoire répondrait à un phénomène qualifié de "normal" du fait qu'ils contribuer à la sécurisation du pays.


En effet, le porte-parole du Gouvernement l'a signifié à la presse ce jour lors de la conférence de presse d'après conseil des ministres comme relevé sur place par .

Il a néanmoins rappelé que le pays était doté de ces appareils par le passé mais ont été détruits.

«En quoi cela est anormal, la Côte d'ivoire a déjà eu ce type d'équipement en 2004. Ces équipements malheureusement avaient été détruits en 2004 dans les circonstances que vous savez. Depuis cela, notre pays s'organise pour sa sécurité, s'organise pour se défendre comme tous les états du monde le font, » a déclaré Bruno Nabagné Koné.

Alors que la suspicion est palpable dans l'opinion, il rassure ses compatriotes que ces équipements ne sont pas faits pour être utilisés contre les cibles sur le territoire ivoirien.

«En général ce type d'équipements sert à sécuriser les frontières et affronter le cas échéant des attaques, » a expliqué le porte-parole du Gouvernement.

Selon lui ces équipements sont également prévus dans le cadre de la réforme des forces armées des forces de sécurité de notre pays mise en œuvre depuis quelques années maintenant et qui comprend bien le rééquipement de l'Etat de Côte d'Ivoire et faire en sorte que notre pays puisse disposer de l'armement dont il a besoin pour la sécurité des populations. «Tous les pays dans le monde s'équipent. Il n'y a aucun complexe pour dire oui la Côte d'Ivoire s'équipe pour sa sécurité et pour la sécurité des ivoiriens,» a-t-il conclu.

Wassimagnon, Abidjan


Source : Koaci