Home Politique Côte d’Ivoire: Assises, ouverture du procès de Assoa Adou et des 28...

Côte d’Ivoire: Assises, ouverture du procès de Assoa Adou et des 28 autres accusés

32
SHARE

 Assoa Adou

- Lundi 19 juin 2017- Programmée pour ce lundi 19 juin 2017 et reportée à une date ultérieure pour raison de santé dégradante, selon sa défense, l’affaire Assoa Adou sera finalement devant les tribunaux le 24 juillet prochain apprend KOACI de sa défense.

Ainsi en a décidé l’avocat général de la Cour d’Assises, Soro Drissa lors de l’ouverture de la première session ordinaire pour l’année judiciaire 2016/2017, de ce lundi 19 juin, au Palais de justice du Plateau- Abidjan-, qui en a profité pour annoncer l’ouverture de cinq affaires dont l’ « affaire Assoa Adou ».

Pour rappel, Assoa Adou, 72 ans, figure historique du Front Populaire Ivoirien (FPI) version Aboudramane Sangaré a été accusé après un retour d'exil et une campagne pour Laurent Gbagbo au sein du parti pour sa présidence, le 10 janvier 2015, de meurtres, participation à une bande armée, détention d’armes, entretien et subsides aux bandes armées et écroué à la prison de Bouaké.

Assises, le procès de Assoa Adou et les 28 autres accusés a démarré ce jour

La cérémonie solennelle d'ouverture du procès aux assises de Dr Assoa Adou s'est tenue ce lundi comme constaté par sur place au Tribunal de première instance du Plateau à l’occasion de la première session 2017 de la Cour.

Éprouvé par la maladie, l’ancien directeur de campagne de Laurent Gbagbo pour la présidence du FPI en 2015 à ce jour accusé a été accueilli à son entrée dans une salle d’audience bondée d’un public acquis à sa cause par des ovations.

Celui qui avait été arrêté et incarcéré en 2015 après un retour d'exil,  a pris place dans le box des accusés aux côtés de 21 autres détenus sur les 29 devant comparaitre durant ces assises.

Les accusés sont poursuivis selon la lettre de renvoi pour des faits «d’assassinat, de crimes, et de constitution de bandes armées »

L’audience du jour a été consacrée à la présentation des membres du jury principaux, suppléants ainsi que ses auxiliaires tirés au sort qui ont prêté serment de garder le secret des délibérations.

Le Président de la Cour d’assises, le juge Kouamé Elie a pris acte et a passé la parole à l'Avocat général Drissa Soro qui a déclaré que cinq affaires pour 30 accusés dont Hubert Oulaye sont inscrites au rôle du Greffe.

Sur cette liste, il figure selon lui, Metch Metchro Arnold qui avait témoigné contre Simone Gbagbo lors des dernières Assises.

Le bâtonnier de l'ordre des Avocats, Maître Abbé Yao a interpellé la Cour sur la nécessité d’un procès équitable.

«Que le déroulement de ce procès reflète un élément de droit, » a-t-il déclaré.

Les défenseurs du Docteur étaient tous présents ce jour, il s’agit de Maitres Dako Zahui Toussaint, Dadjé Rodrigue, Blédé Dohora et Bobré Félix.

Cette première audience a été marquée par une forte présence des responsables du parti de Gbagbo, notamment, Abou Drahamane Sangaré, Koné Boubakar, Dédi Séri, Ettien Amoikon, Akoun Laurent, Odette Lorougnon.

Le Secrétaire général de l'Union des nouvelles générations (UNG), Bohui Paul Arnaud et Armand Wognin, porte parole de la plate forme EDS ont effectué le déplacement du tribunal du Plateau, pour soutenir leur camarade militant.

La procédure à proprement dite est renvoyée au 26 juin pour le calendrier de passage effectif des dossiers.

Casimir Boh et Wassimagnon, Abidjan

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile), 



Source : Koaci