Home Politique Côte d’Ivoire: Après s’être indigné de l’édito de JA, Alphonse Soro prié...

Côte d’Ivoire: Après s’être indigné de l’édito de JA, Alphonse Soro prié de démissionner de la primature

1923
SHARE

Alphonse Soro

- Samedi 17 Juin 2017-  La nouvelle vient de tomber et elle alimentera sans nul doute les suspicions révélées par qui avaient ouvert à un droit de réponse de Jeune Afrique (JA).

Après s'être indigné quant à l'édito suspect de ce dernier à charge contre Guillaume Soro, Alphonse Soro a été prié par sa hiérarchie de démissionner de son poste de Conseiller en charge du Travail et du Dialogue Social à la Primature.

L'ancien député l'annonce lui même samedi matin via un communiqué transmis et dont nous vous proposons ci-dessous l’intégralité.

Le 6 juin dernier, nous émettions la suspicion d'une "commande" au média panafricain basé à Paris d'un article visant à impliquer et faite le rapport entre la découverte à Bouaké d'une cache d'arme dans la résidence privée d'un collaborateur du président de l'Assemblée nationale et lui même.

Guillaume Soro y était étrangement dépeint comme un potentiel vulgaire marchand d'arme. L'édito signé par Marwane Ben Yamhed avait alors ouvert à une série d'indignation dans l'opinion et auprès d'un grand nombre d'observateurs, d'acteurs politiques ou de la société civile.

Le verdict de l'enquête ouverte sur ce dossier et en cours depuis lors, est attendu.

Amy Touré, Abidjan

Intégralité du communiqué d'Alphonse Soro


Suite à ma réaction à l'éditorial de MARWANE, ma hiérarchie m'a aussitôt demandé de remettre ma démission de mon poste de Conseiller en charge du Travail et du Dialogue Social à la Primature. Ce que j'ai fait le 12 juin 2017. Cette démission a été actée par arrêté du Premier Ministre le 14 juin 2017.

J'exprime toute ma gratitude au Premier Ministre, SEM Amadou GON COULIBALY pour cette brève collaboration et lui souhaite plein succès dans son immense tâche de conduire l'action Gouvernementale.

À tous les membres du Cabinet, j'ai été heureux de partager ces moments avec vous et je vous assure de mes regrets de vous abandonner si tôt.

Je tiens à m'excuser auprès de tous ceux que cette démission pourra choquer. Tout comme auprès de ceux qui n'auraient pas compris ma réaction, suite à l'éditorial de Marwane Ben Y. (Jeune Afrique N0 2943).

J'ai tout simplement estimé qu'il ne fallait pas rester de marbre lorsque le Journaliste MARWANE, en plus d'insulter le Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire, s'est clairement et nommément attaqué aux ex-Forces Nouvelles auxquelles j'ai appartenu.

Je réitère mon engagement des années d'adolescence, à continuer à soutenir loyalement le Président de la République SEM Alassane OUATTARA.

Merci pour vos prières et bénédictions.

Alphonse SORO

Source : Koaci