27è Sommet Afrique-France : Zoom sur les enjeux de la rencontre

27è Sommet Afrique-France : Zoom sur les enjeux de la rencontre

39
SHARE

Intitulé Sommet de Bamako pour le partenariat, la paix et l’Emergence, le thème retenu pour ce 27è sommet Afrique-France est la synthèse des autres thèmes passés du Sommet de son début dans les années 1970 à nos jours. A ce rendez-vous, le 2è du genre organisé par Bamako après celui de 2005, auquel environ 40 Chefs d’Etats africains et le Chef de l’Etat français sont attendus, les enjeux sont importants tant pour l’Afrique que pour la France. L’historique des Sommets au cours des dernières années fait apparaître à cet égard une certaine récurrence des enjeux comme la paix et la sécurité, la prise en compte des attentes de la jeunesse et la lutte contre le chômage qui l’affecte particulièrement, l’importance pour les pays africains des questions de défense.

Les enjeux du Sommet Afrique France 2017 portent incontestablement sur les réponses que les deux parties devront apporter aux questions du terrorisme et de l’extrémisme religieux aussi bien en France qu’en Afrique par un diagnostic des causes de la radicalisation qui traverse la jeunesse. Il s’agira également de prendre la juste mesure de la coopération entre les parties pour la préservation de la paix et de la sécurité. A cet égard, une évaluation des efforts considérables consentis par la France à travers ses différentes opérations tant dans le Sahel qu’en Centrafrique, s’impose sans doute et devrait lui permettre de faire valoir son rôle et son engagement aux côtés de l’Afrique. En contrepoint, seront appréciés également les efforts d’organisation et de mutualisation des expertises et des moyens dans le cadre de l’architecture de paix et de sécurité de l’Union Africaine, comme réponse globale de l’Afrique sur ces questions.

En ce qui concerne spécifiquement le Mali, les enjeux de l’organisation du Sommet, au delà des questions géopolitiques et géostratégiques d’ordre global, portent sur la construction d’une véritable Union Sacrée autour de cette rencontre de portée internationale ; laquelle Union Sacrée attestera du retour de la stabilité et de la sécurité au Mali. Une organisation réussie du Sommet, renforcera la « fréquentabilité » du pays en particulier, après la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger dont elle consolidera la mise en œuvre. Ce, en dépit du regrettable attentat contre l’Hôtel Radisson Blu.

L’autre enjeu est de réussir l’appropriation populaire de l’événement par la sensibilisation et la promotion de l’engagement citoyen de tous au profit de l’intérêt général du Mali. A cet égard , la mise en œuvre d’une stratégie appropriée de mobilisation sociale s’avère cruciale.

André SEGBEDJI

abidjan.net

Commentaires

commentaires