Line Jaber retirée de l’antenne , un patron de la Rti explique...

Line Jaber retirée de l’antenne , un patron de la Rti explique : nous avons trouvé cela très grave

353
SHARE

Le 26 Novembre dernier sur le plateau de l’émission phare de la RTI C’Midi, il y a eu du grabuge. La chroniqueuse mode, Line Jaber a tenu des propos discourtois à l’endroit de l’invité du jour qui n’est autre que le médaillé d’Or olympique Cheick Cissé, traitant son teint d’adolescence de sale et de bizarre. Même si Cheick n’a pas jugé bon de déblatérer dessus (au vu de sa réaction en direct et de son silence après), et malgré les excuses publiques de la chroniqueuse, cela n’a pas suffit a calmé les ardeurs des télespectateurs et de l’opinion publique.

Certains people comme Geneviève Wannee et le footeux Kader Keita sont montés au créneau pour exiger que « justice » soit faite, pour éviter qu’à l’avenir pareil acte se reproduise sur la chaîne nationale. Et la sanction de la RTI ne s’est pas fait attendre longtemps. La semaine dernière, Line Jaber a été substituée par Aya Leibel. Sur le plateau, on nous a laissé croire qu’elle serait en reportages. Et comme il n’y a pas de fumée sans feu. La note signant l’éviction officielle de Line Jaber de C’Midi a été publiée.

Le directeur de RTI 1, M. Touré Sanga a expliqué : « Il n’y a eu aucun changement au sein de l’équipe. Les mêmes acteurs sont là ; mais celui qui commet une faute est sanctionné. Quoi de plus normal ! Les gens pensent que nous sommes un peu trop faibles dans la prise de décision lorsqu’il y’a des dérapages , ce n’est pas vrai. La dernière fois, elle (Line Jaber ; Ndlr) a tenu des propos discourtois à l’égard de notre seul champion olympique , notre médaillé d’or. Du coup , nous avons trouvé cela très grave. C’est pour cette raison que la Rti a présenté des excuses publiques aux populations. Et a décidé de la retirer de l’antenne. Nous faisons la télévision pour les téléspectateurs , nous la faisons pour les populations ivoiriennes. Nous écoutons leurs attentes et aussi leurs réactions. Lorsqu’ils ne sont pas satisfaits , nous ne le sommes pas également. Lorsqu’ils ne sont pas contents , nous non plus , ne sommes pas contents. Ils nous le font savoir et nous prenons des décisions qui s’imposent ».

Triste fin pour cette chroniqueuse qui dans ses excuses a expliqué ce qu’elle voulait donner comme message. Dommage que les mots empruntés ne soient pas les bons. Il faut donc assumer.

Cette sanction vient comme une épée de Damoclès sur la tête de chacun des chroniqueurs de cette émission. Gare à la prochaine boutade ! À plusieurs reprises cette année l’émission a été au coeur de polémique. Du retrait de Necy N’dri, aux railleries à propos de Caroline Da Sylva sur une chaîne française (pendant les vacances), au buzz créé par Alisar Zena avec l’affaire Josey, l’émission et par ricochet la RTI, ont été vivement critiquées. Jean Michel Onnin, Dr Phylo, Prissy et les autres sont prévenus.

Ce que certains téléspectateurs craignent, c’est le risque que cette situation n’alourdissent l’émission. Mais bon, aux professionnels du métier qu’ils sont, de savoir jauger entre bonne humeur, humour, et plaisanterie de mauvais goût.

Source: Lifemag-ci


225news

Commentaires

commentaires