Home Economie Régulation des marchés publics en Côte d’Ivoire: près de 200 décisions rendues...

Régulation des marchés publics en Côte d’Ivoire: près de 200 décisions rendues depuis 2010 par l’ANRMP (Officiel)

32
SHARE

Dans le cadre de la lutte contre la corruption et les pratiques frauduleuses dans la passation des marchés publics en Côte d’Ivoire, l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) en charge de cette question a rendu près de 200 décisions depuis sa création en 2010, a appris APA de source officielle, vendredi, dans la 2è plus grande ville ivoirienne.

L’information a été donnée à Bouaké par le président de l’ANRMP, Non Karna Coulibaly qui s’exprimait à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du séminaire de formation des acteurs clés du développement décentralisé des régions de Gbêkê et du Hambol sur l'univers des passations des marchés publics sous le thème : « Prévention et gestion du contentieux des marchés publics ».

Selon Non Karna Coulibaly, depuis sa date de création en 2010, l'ANRMP a rendu 200 décisions à travers lesquelles près de 40 marchés ont été annulés, et une trentaine d’entreprises ont été sanctionnées et exclues de tout appel d'offre en Côte d'ivoire pendant deux ans.

C’est d’ailleurs pour lever toute équivoque sur ces décisions de l’ANRMP que le président Coulibaly a justifié l’importance du séminaire de Bouaké qui a pour entre autres objectifs d’expliquer les rouages de la passation des marchés publics. Pour lui, beaucoup d'entreprises se croyant qualifiées se plaignent quand elles ne sont pas retenues alors qu’en réalité, à y voir de près elles ne sont pas en mesure de faire le travail.

‘’A mon humble avis, je pense que le séminaire qui s'ouvre apportera sa contribution à rectifier beaucoup de choses en mettant tout le monde au même niveau d'information’’ a dit pour sa part le maire de la commune de Bouaké, Nicolas Youssouf Djibo, ajoutant que ‘’j'en suis convaincu, que ce séminaire permettra à chaque acteur de s'impliquer pleinement dans tout le processus de passation de marchés publics’’.

‘’La finalité pour nous, c'est d'optimiser les actions de développement en faveur des populations, à travers la réalisation des infrastructures selon les règles de l'art’’, a conclu M. Djibo.


Source : Africatime CI